• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] NON VOILÉE, MICHELLE OBAMA CHOQUE L’ARABIE SAOUDITE

[ACTUALITÉ] NON VOILÉE, MICHELLE OBAMA CHOQUE L’ARABIE SAOUDITE

VIDÉO. La première dame des États-Unis s’est présentée cheveux au vent devant le nouveau roi Salmane, bouleversant les moeurs d’un royaume aux lois moyenâgeuses.

La présence de Barack Obama à Riyad, au lendemain des funérailles du roi Abdallah, devait sceller les liens entre les États-Unis et l’Arabie saoudite, jusqu’ici unis par le lucratif compromis pétrole contre sécurité. Mais à l’image d’une relation chancelante, la visite du président américain n’a pas été de tout repos pour la gérontocratie saoudienne. Si le pensionnaire de la Maison-Blanche s’est abstenu d’évoquer devant ses hôtes le terrible bilan du royaume saoud en matière de droits de l’homme, c’est par sa femme, Michelle, que le scandale est arrivé.


Quand Michelle Obama choque l’Arabie saoudite par LePoint

Présent mardi sur le tarmac de l’aéroport international de Riyad, le nouveau roi Salmane, 79 ans, a eu la surprise d’apercevoir sur la passerelle d’Air Force One une rayonnante première dame arborant un haut bleu fluide, un pantalon noir ample, ainsi qu’une longue veste bleue à motifs. Pas de quoi fouetter un monarque saoudien, si ce n’est ce long cou dénudé, dévoilant une somptueuse parure de diamants. Et, crime de lèse-majesté, cette chevelure brune au vent, émoustillant sans peine chacun des dirigeants arabes présents. Une prise de liberté qui tranche avec le morne quotidien des Saoudiennes, tenues de porter en public le voile islamique si ce n’est le niqab.

Fronde sur Twitter

Ainsi, s’ils ont chaleureusement serré la main d’un Barack Obama répétant à l’envi « C’est bon de vous voir », plusieurs dirigeants saoudiens se sont contentés d’un simple signe de la tête face à la première dame non voilée. « À mon sens, Michelle Obama a envoyé un message politique au royaume », juge un spécialiste du pays qui préfère garder l’anonymat. « Dans un pays où les femmes sont opprimées, les femmes étrangères, qui plus est les femmes de dignitaires, ne sont pas obligées de se voiler. Or, elles le font souvent par courtoisie à l’égard des partenaires saoudiens avec lesquels leur pays entretient des intérêts économiques ». Preuve en est, à l’occasion d’un déplacement en Indonésie en 2010, Michelle Obama avait revêtu un voile lors d’une visite à la mosquée Istiqlal de Jakarta.

Usage diplomatique et alliance stratégique obligent, les dirigeants saoudiens n’ont pipé mot en public sur l’écart de conduite de la « First Lady ». La chaîne de télévision nationale n’a même pas censuré les images de la « frondeuse ». En revanche, sur Twitter, les critiques ont fusé. Selon le Washington Post, plus de 1 500 tweets contenant le hashtag #ميشيل_أوباما_سفور (#Michelle_Obama_dévoilée, NDLR) ont été envoyés mardi, la pétromonarchie comptant l’un des taux d’utilisateurs les plus élevés au monde (5 millions de twittos sur 28 millions d’habitants). Si certains internautes ont déploré que la première dame n’ait pas respecté les lois du pays, auxquelles elle n’est pourtant pas soumise en tant qu’étrangère, d’autres ont fustigé ce qu’il ont interprété comme un manque de respect à l’égard du défunt roi.

Adepte du wahhabisme, une interprétation ultra-rigoriste de l’islam, l’Arabie saoudite replonge ses citoyennes au temps du Moyen Âge. Le pays est le seul au monde à interdire aux femmes de prendre le volant. Celles-ci sont également forcées de demander l’autorisation de leur tuteur (père, mari ou frère) pour espérer travailler, voyager, se marier ou même ouvrir un compte bancaire.

Source : http://www.lepoint.fr/monde/non-voilee-michelle-obama-choque-l-arabie-saoudite-28-01-2015-1900309_24.php#xtor=CS1-31

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook