CHRISSY TEIGEN SE CONFIE SUR SA DEPRESSION POST-PARTUM

« Je ne comprenais pas pourquoi j’étais tellement malheureuse. Je me disais que c’était à cause de la fatigue (…) Je me disais : « Peut-être que je ne suis plus quelqu’un de drôle. Peut-être que je suis juste censée être une maman.(…) Lorsque je n’étais pas au studio, je ne quittais jamais la maison. Jamais. Je ne mettais même pas l’orteil dehors. (…) Tous les volets étaient fermés. (…) Je passais la plupart de mes journées sur le même coin du canapé et j’avais à peine l’énergie de monter les escaliers et aller au lit. John dormait sur le canapé avec moi, parfois quatre nuits d’affilée. (…) Il y avait beaucoup de pleurs spontanés » a écrit Chrissy Teigen dans une longue lettre à Glamour.

Le verdict est tombé la femme de John Legend a fait une dépression post-partum quelques mois après la naissance de leur fille Luna, bientôt âgée de 1 an. Même si le mannequin «lutte encore parfois contre les symptômes », elle a choisi de se confier, pour avancer dans son processus de guérison et inciter les femmes qui en souffrent à solliciter de l’aide. Bien qu’elle confie que son époux lui ait été d’une grande aide.

« Il est exactement aussi compatissant, patient, aimant et compréhensif qu’il paraît. Il a été incroyable au cours des neuf derniers mois, m’apportant mes médicaments et regardant de la télé-réalité infâme avec moi. Il a tout fait pour que je retrouve mon sens de l’humour. (…) Je sais qu’il doit parfois me regarder et se dire ‘Mon Dieu, secoue-toi’, mais il ne m’a jamais donné cette impression. Il veut que je sois heureuse, folle et énergique à nouveau, mais il ne me fait pas me sentir mal lorsque je ne vais pas bien« , a-t-elle écrit dans sa lettre.

Chrissy révèle sa surprise lorsqu’elle a appris son diagnostic. « Je ne pensais pas que ça pouvait m’arriver à moi. J’ai une belle vie, j’ai toute l’aide dont j’ai besoin (…), mais la dépression post-partum ne fait pas de discrimination. Je ne pouvais pas la contrôler. Et c’est aussi en partie pour ça que j’ai mis tellement longtemps à en parler »aujourd’hui elle se relève tout doucement grâce à l’amour de sa famille et aux antidépresseurs qu’elle prend et qui l’aident bien, confie-t-elle.

Commentaires

commentaires