SOMALIE: 110 MORTS EN 48 HEURES À CAUSE DE LA SÉCHERESSE

Pas moins de 110 personnes ont perdu la vie en Somalie en à peine deux jours en raison de la sécheresse dans le sud de la Somalie. Les conséquences de cette sécheresse torride ont créé des grosses pertes humaines jeudi et vendredi dernier a annoncé le Premier ministre somalien Hassan Ali Khaire.

« Environ 110 personnes sont mortes ces 48 dernières heures à cause de la sécheresse et de diarrhées sévères dues à l’eau dans les régions du sud de la Somalie, en particulier dans les régions de Bay et Bakool. Les Somaliens, où qu’ils soient, doivent sauver leurs frères dans le besoin, qui mourront de faim si on ne les aide pas. La tâche prioritaire du gouvernement sera de venir en aide aux gens qui ont été touchés par la sécheresse. », 

a déclaré M. Khaire dans un communiqué le samedi 04 mars 2017.

Mardi, le nouveau président somalien appelait à l’aide la communauté internationale pour sauver les quelque 5 millions de personnes menacées par la famine. Selon l’ONU, 825 millions de dollars sont nécessaires pour éviter une nouvelle catastrophe alimentaire dans le pays.

Car, à l’instar de la faim, un bon nombre  de risques est dû à la sécheresse. En raison notamment du manque d’eau potable dans de nombreuses régions, il existe une menace supplémentaire de choléra et autres maladies. Parmi ces victimes, 69 d’entre elles, dont la majorité sont des enfants, sont mortes de diarrhées en raison de l’eau impotable.

Commentaires

commentaires