ALAIN GOMIS REMPORTE UN ÉTALON D’OR POUR « FÉLICITÉ »

Après avoir reçu la récompense suprême pour son film « Tey » lors de l’édition 2013 du Fespaco, l’ours d’argent deux semaines plus tôt à Berlin, pour « Félicité », Alain Gomis a été une fois de plus récompensé pour ce même film, le 4 mars dernier lors de la 25ème édition du Fespaco de Ouagadougou. Ce sont des mains des présidents burkinabè Christian Kaboré et ivoirien Alassane Ouattara, invité d’honneur du festival, que le franco-ivoirien recevra l’Étalon d’Or.

« Félicité », une ode à la femme africaine et à la femme de façon générale, relate la vie difficile d’une chanteuse de bar de Kinshasa, enrichi d’interludes oniriques et d’images de l’orchestre symphonique de Kinshasa. Cette femme, interprétée par Véronique Mbeya Mputu, à qui le réalisateur a tenu à rendre hommage au cours de cette cérémonie.

Il en a également profité pour lancer un appel à la prudence, aux jeunes réalisateurs. « Le cinéma est en danger. On parle de moins en moins de culture et de plus en plus de commerce. L’arrivée des grands opérateurs nous aide, mais il est aussi un danger. Il faut lutter pour notre indépendance ». Peut-on lire dans les lignes du site d’information France-24.

Le film anticolonialiste béninois « Un orage africain » de Sylvestre Amoussou, qui met en scène un président africain face aux multinationales occidentales cyniques qui tentent vainement de le déstabiliser après des nationalisations, a reçu l’Étalon d’argent pour cette 25e édition du Fespaco. Le film avait remporté un immense succès lors de ses projections pendant le festival. L’Étalon de bronze est revenu au film marocain « A mile in my shoes » de Saïd Khallaf, qui filme la vie sordide d’un enfant d’un quartier populaire de Casablanca, victime de toutes sortes d’abus, rapporte la même source.

NegroNews

Commentaires

commentaires