UN CONSEILLER ANTI-RACISME AGRESSÉ PAR DES POLICIERS

«Je suis tombé en arrière, pile sur le crâne. J’étais tout simplement paralysé et j’ai cru que c’était la fin : j’ai cru qu’ils venaient de me tuer. (…) Ils auraient dû venir m’interroger de manière civile : la manière dont ils ont commencé à m’accuser avant de me poser des questions était inacceptable». Tels sont les mots de Judah Adunbi à la presse, alors qu’il s’est fait violemment arrêté.

Vendredi 20 janvier, une vidéo montre deux policiers suivant Judah Adunbi, un membre reconnu de la communauté afro-caribéenne britannique. L’homme refuse de donner son nom disant aux policiers qu’il n’a «rien fait de mal». Mais ces derniers l’encerclent. L’homme n’oppose apparemment aucune résistance et ne témoigne d’aucune attitude menaçante, mais une policière lui tire dessus à l’aide de son pistolet-taser, l’atteignant au visage.

La police elle-même portera plainte après cet incident afin d’apporter de lumière sur les circonstances de ce fait. Elle a par ailleurs indiqué prendre «cette affaire très au sérieux» en raison des «problèmes dans la communauté noire» locale. Les policiers auraient confondu Judah Adunbi avec un suspect. La police des polices britannique a ouvert une enquête après la diffusion de la vidéo accusatrice.

NegroNews

Commentaires

commentaires