DES PARENTS COUPENT LES VIVRES À LEUR FILLE PARCE QUE SON PETIT AMI EST NOIR

Allie Dowdle, une jeune étudiante américaine de race blanche raconte son histoire, pourtant pas si peu fréquente, mais tout de même très choquante. Il y a un an ode cela, Allie a informé ses parents qu’elle sortait avec un jeune homme. La jeune fille de 18 ans ira jusqu’à leur présenter la photo de l’élu de son cœur. Ses parents découvrent alors que le jeune Michael est un afro-américain. Et là, telle une séquence d’un film caractère ségrégationniste, les parents seront durs envers leur fille pour qu’elle comprenne à quel point elle les a déçu.

« Il y a à peu près un an, j’ai dit à mes parents que je commençais à sortir avec un garçon nommé Michael, en leur montrant une photo (…). Mon père ne m’a pas laissé le choix: je ne pouvais plus revoir Michael. Simplement à cause de sa couleur de peau. Mes parents m’ont dit que je pouvais mieux faire ».

Un mois après cette annonce qui a révolté les parents d’Allie, cette dernière s’est vu privée de tout. Ses parents lui auraient coupé les vivres, privée de ses « économies personnelles », ainsi que de sa voiture, son téléphone et du financement de ses études. Révoltée à son tour et pour « dire non au racisme » dont a été victime son couple, l’américaine de 18 ans a lancé le 11 janvier dernier, une campagne de levée de fonds sur GoFundMe, dans le but de récolter 10.000 dollars pour financer ses études, rapporte The Independent.

Alors que le journal a enté d’avoir les commentaires des parents sur les faits, le père de l’étudiante a assuré à The Independent qu’il ne « préfère pas » que sa fille fréquente un Afro-américain en raison des « problèmes » autour du métissage aux États-Unis. Selon lui, sa fille est aussi trop « gâtée » et il est temps qu’elle grandisse. Drôle de justification ! Toujours est-il que Allie Dowdle a pu aujourd’hui rassembler 13.000 dollars, et elle n’a toujours pas rompu avec Michael.

NegroNews

Commentaires

commentaires