LE RACISME D’UNE AGENCE IMMOBILIÈRE DÉVOILÉ

« Attention, important pour la sélection des locataires : nationalité française obligatoire, pas de Noir ». Peut-on lire sur la fiche technique d’un appartement mis en location à Levallois -Perret en région parisienne, par l’agence Immobilière Laforêt des Lilas. C’est Mustapha, un potentiel locataire de l’appartement,  qui, « Assez choqué » par ce détail, l’a photographié lors de la visite de l’appartement le 25 décembre dernier, et l’a mis en ligne sur Twitter pour dénoncer le caractère discriminatoire et raciste de la sélection des candidats.

Mustapha, va tout de même demander des explications pour comprendre le fait de cette discrimination, mais l’agent immobilier s’exonère de toute responsabilité en lui répondant que « ce n’est pas de sa faute, ni de son ressort », rapporte France Info. Le responsable de l’agence « outré » par cette affaire, quant à lui dit avoir eu vent « de cette histoire » et reporte la faute sur une « collaboratrice qui ne fait plus partie de l’entreprise ». Selon ses propos, celle qu’il qualifie de « naïve et mal formée a retranscrit sans savoir » les recommandations  »de la propriétaire qui est raciste ».

« Nous sommes consternés par cette information et trouvons cela tout à fait inadmissible et inapproprié (…). Des valeurs telles que l’égalité, la diversité et le respect d’autrui font parties de nos principes fondamentaux ». S’est excusé Laforêt, plus d’un mois après la publication de la fiche technique discriminatoire.  D’autant plus que selon le responsable de l’agence, cette discrimination ne peut-etre admissible pour le simple fait que « On est aux Lilas, dans le 93, on ne peut pas se permettre ça ».

Pour Jacques Toubon, le Défenseur des droits, ce fait ne peut pas rester impuni. Il a donc annoncé que l’Institution de défense des droits s’était autosaisie de l’affaire. Elle entend enquêter à la fois auprès de l’agence et auprès du propriétaire de l’appartement.  De son côté, l’association Maison des potes-Maison de l’égalité a annoncé avoir déposé plainte contre l’agence et le propriétaire pour « subordination d’offre locative à un critère de nationalité et de couleur de peau ».

Espérons que le dénouement de cette affaire soit une sanction exemplaire pour tous ceux qui voudront reproduire le même acte.

NegroNews

Commentaires

commentaires