BEN CARSON, PREMIER MINISTRE NOIR DE L’ADMINISTRATION TRUMP

Ben Carson est l’incarnation de la détermination à réussir et du courage à affronter les aléas de la vie dans un contexte loin d’être favorable. Ancien neurochirurgien ultraconservateur, avant de le soutenir, Carson a été opposé à Donald Trump lors des primaires républicaines pour l’élection présidentielle. Aujourd’hui il devient le premier Noir de l’administration Trump. Pourtant, le parcours a été semé d’embûches.

Ben Carson, a grandi dans les quartiers pauvres de Détroit et de Boston. Il a été élevé dans une famille monoparentale, par sa mère, analphabète, mais désireuse de sortir son fils de la précarité. Alors que Carson se laisse aller à des actes de violence, dès l’âge de 14 ans, où il a tenté de poignarder un garçon. Sa mère, visiblement son principal soutien va l’inciter à l’assiduité scolaire et Carson finira par suivre des études de médecine, pour devenir un neurochirurgien réputé.

L’homme de 65 ans qui n’a jamais exercé de mandat politique, s’est dit « honoré d’accepter cette opportunité de servir notre pays dans l’administration Trump », alors que le président élu des États-Unis l’a nommé ce lundi 5 décembre au poste de ministre du logement et de l’urbanisme. Cette nomination avait néanmoins été annoncée par le président Trump, car le 22 novembre déjà on pouvait lire sur son compte Twitter « « J’envisage sérieusement le Dr. Ben Carson pour diriger le HUD (Housing and Urban Development). J’ai appris à le connaître. C’est une personne de grand talents qui aime les gens ».

« Ben Carson est un esprit brillant, passionné par le travail de cohésion entre les communautés et les familles qui les composent, a déclaré le président élu américain dans un communiqué. Nous avons longuement parlé de mon programme de renouveau urbain et de renaissance économique, notamment de nos quartiers en difficulté. » a déclaré Donald Trump.

Serait-ce là un signe de l’appel la cohésion et à l’unité nationale pour apaiser les esprits encore échauffés et rassurés les populations noires et les minorités, après l’élection de Donald Trump ?

NegroNews

Commentaires

commentaires