[CULTURE] 3 NOVEMBRE 1978 : « INDÉPENDANCE » DE LA DOMINIQUE

L’île de la Dominique est une grande île montagneuse, située entre les îles françaises de la Guadeloupe (au nord) et la Martinique. Elle se décrit comme l’île Nature des Caraïbes. D’origine volcanique cette île unique, bien qu’appartenant géographiquement aux Îles Leeward, a été rattachée dans le passé à des fins administratives aux Îles Windward. Dotée d’un micro climat, elle regorge de beautés naturelles et on y découvre d’innombrables rivières, des lacs bouillonnants, des chutes, des cascades, des torrents montagneux ainsi que des pics volcaniques. Ses plages sont couvertes de sable noir (volcanique) et doré tandis que la végétation subtropicale luxuriante et des orchidées poussent dans ses vallées.

La Dominique est une des seules îles des Caraïbes n’ayant pas beaucoup changée depuis le passage de Colomb, 500 ans plus tôt. Ce sont les indigènes Caribs qui on appelé l’île Waitukubuli qui signifie “son corps est grand” dans leur langage. L’île de la Dominique est quelques fois confondues avec sa sœur des Caraïbes plus au nord, la République Dominicaine.

Découverte par Christophe Colomb en 1493, la Dominique a été à son tour une colonie anglaise puis française jusqu’en 1763, elle fut formellement cédée à la Grande Bretagne avec plusieurs autres nations des îles-du-vent. La Dominique est devenue un membre auto gouvernant des états associés des Indes de l’Ouest en association libre avec l’Angleterre en 1967. Elle gagna son indépendance le 03 novembre 1978.

Presque tous les Dominicains sont des descendants des esclaves Africains amenés par les planteurs coloniaux du XVIIIe siècle. La Dominique est la seule île des caraïbes orientales à avoir gardé quelques rares spécimens de sa population pré colombienne – les indiens caribs – environ 3000 vivent encore sur la côte est de l’île. Même si leur langage s’est perdu, ils ont leur propre territoire, où ils vendent leur art et sculpture aux visiteurs, permettant ainsi de maintenir leur culture et pratiquant certaines coutumes locales. La culture de la Dominique est très riche et variée avec des africains, métis, européens, syriens et amérindiens.

Source : MJM Caraïbes

http://www.mjm-caraibes.com/?dest=13&%2Ffr%2Fvoyage-vacances-caraibes%2Fdestinations-reve-iles%2Fdominique-decouverte.php

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *