[MUSIQUE] YOUNG CHANG MC CONDAMNÉ À 11 ANS DE PRISON

Le guadeloupéen Yoni Sama, alias Young Chang MC, chanteur de dancehall, a été condamné ce vendredi à 11 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Meurthe-et-Moselle pour séquestration et actes de barbarie, sur fond de trafic de cannabis.

Enfermé depuis 3 ans, la star du ragga dancehall a derrière lui plusieurs charges qui lui sont inculpées. Lié a une affaire de trafic de drogue entre l’hexagone et la Martinique, il est poursuivi pour tentative d’extorsion avec acte de torture et barbarie, enlèvement, séquestration et tentatives meurtre.

Pour rappel:
La star et son manager avait rencontré une femme à l’occasion d’un concert à Nancy. Après plusieurs échanges, ils proposent à la jeune femme de transporter pour eux de la drogue de Paris jusqu’en Martinique. Elle accepte mais elle se fait arrêter par les douaniers à son arrivée à Fort-de-France. Laissée libre, elle rentre dans l’Hexagone où ses commanditaires vont tout faire pour la retrouver, elle, et la drogue.
S’en est suivit tout une série d’événements, l’artiste son manager et un troisième laron fixent rendez-vous avec la femme son enfant et un de ses proches qui seront finalement pris en otage.

Torture, violence, viol, liquide bouillant toute  une panoplie d’artillerie pour faire passer un sale et douloureux moment aux captifs.

À la barre, c’est le comble, la star déraille et fait preuve d’insolence à chaque fois qu’on lui donnait   la parole « Si, c’était à refaire j’imiterais les daft Punk: je cacherais ma tête » a-t-il dit au lors du procès.

« Maintenant, il faut avancer », a déclaré vendredi l’homme qui avait alors subi des sévices pendant plusieurs heures.  Il a estimé que les différentes peines prononcées par la cour étaient « conformes au degré de responsabilité de chacun » des trois accusés qui comparaissaient depuis lundi devant la cour d’assises.

En état de récidive légale, Yoni Sama et Meverick Montout encouraient la réclusion criminelle à perpétuité, tandis que Jean-Marc Coudrai risquait 30 ans de prison. Jeudi, l’avocat général avait requis 18 ans de réclusion à l’encontre du chanteur, 15 ans à l’encontre de Meverick Montout et 9 ans à l’encontre du manager.

Finalement, le chanteur a été condamné à 11 ans de prison, son ami à 8 ans et son manager à 6 ans.

NegroNews

Commentaires

commentaires