[INSPIRATION] ÉTATS-UNIS : UN COIFFEUR FAIT DES RÉDUCTIONS AUX ENFANTS POUR LES ENCOURAGER À LIRE

Le salon de coiffure Fuller Cut à Ypsilanti, Michigan donne une réduction de 2$ aux enfants qui lisent des livres à haute voix à leurs barbiers pendant qu’on s’occupe de leurs cheveux.

Ryan Griffin, un coiffeur afro-américain est à l’origine de cette offre promotionnelle qui séduit les enfants, et plaît aux parents et enseignants. La majorité des ouvrages qui sont distribués aux enfants donnent une image positive de la communauté noire. Elle met en avant les portrait d’afro-américains qui ont réussi aux Etats-Unis.

« Tous nos livres ont une image positive des Afro-Américains – que ce soit des astronautes, des athlètes ou des écrivains », a déclaré Ryan Griffi.

L’idée lui est venue durant l’été 2015, en lisant. « Ce n’est pas moi qui y ai pensé en premier. Je suis tombé sur un article et en le parcourant, je me suis dit ‘C’est responsable: je dois le faire aussi’. Des coiffeurs l’ont fait avant moi en Floride, à New York et en Ohio », raconte le coiffeur à The Independent.

Ryan Griffin a déclaré que la communauté a toute suite adhéré à l’idée. Le salon a obtenu de nouveaux clients car ils ont entendu parler du programme de lecture et les enfants plus âgés aiment apporter leurs vieux livres pour qu’ils soient utiles dans le salon.

Ryan Griffin suit également les progrès des enfants qui participent au programme. Par exemple, si un enfant n’arrive pas a  terminé un livre en particulier en une seule séance, la prochaine fois qu’il revient au salon, il reprend le livre qu’il n’avait pas terminé pour continuer. Il explique qu’en les faisant lire le même livre, il est facile de voir quand la compréhension de la lecture d’un enfant s’améliore.

« Certains enfants vont en classe et ils ont peur de lire à haute voix, mais cela forge vraiment leur confiance. Le plus important, pour moi, c’est de voir des gamins qui ne sont pas vraiment à l’aise avec ça et qui décident tout de même de prendre un livre en voyant les autres le nez plongé dans un ouvrage. Quand un gosse comprend que c’est chouette de lire, c’est une vraie récompense », explique-t-il.

C’est une très belle initiative qu’on devrait également instaurer dans les salons afro en France pour inspirer et cultiver nos enfants sur notre histoire qu’ils n’apprendront surement jamais à l’école.

NegroNews

Commentaires

commentaires