[POLITIQUE] LA DETTE HAITIENNE, UNE VASTE ESCROQUERIE !

La raison pour laquelle la dette qu’Haïti a remboursée pendant plus d’un siècle (!!!) était une vaste escroquerie

  • L’origine de la liberté Haïtienne

Il est important de souligner que la liberté d’Haïti a été arrachée pas nos courageux ancêtres dans la nuit du 22 au 23 août 1791. Dans la forêt du Bois Caïman, ils tinrent ce jour-là une cérémonie où ils jurent de libérer la colonie en allant même jusqu’à donner leurs vies si besoin,  pour la suppression de l’esclavage.

Ce n’est qu’en 1825  que Charles X, le roi des français a « concédé » l’indépendance à Haïti alors que celle-ci était déjà libre depuis plus de vingt ans.

En contrepartie de cette indépendance, Haïti est forcée à verser en 5 ans un montant de 150 millions de franc-or pour dédommager…les colons !

Pourtant, à cette époque, le budget annuel de la France était de 30 millions de francs. Vous l’aurez compris, Haïti prenait en fait en charge, les besoins de 26 millions de Français !

dette haiti pic

 

  • Les emprunts bancaires

En difficulté, Haïti a dû emprunter de l’argent à des taux scandaleux de 20 et même 30%. Elle a commencé à contracter à l’extérieur  de nouveaux emprunts pour faire face aux précédents. De grandes banques telles que Rothschild, Laffitte ou la Banque de l’Union Parisienne se sont succéder pour l’enfoncer dans ce cercle financier dévastateur. Les taux étaient si élevés que plus elle remboursait, plus il restait à rembourser. Avec les intérêts, il est clair que le montant initialement emprunté a été remboursé plusieurs fois.

La stratégie était de rendre Haïti solvable en lui octroyant des prêts, afin qu’elle soit en mesure d’acheter des biens, produits et services venant de l’Europe. Sa dépendance financière et économique était donc ainsi parfaitement organisée.

dette haiti 3 pic

 

De nos jours, le mécanisme est le même partout y compris dans les autres pays du tiers-monde.

Le système de la dette est une escroquerie évidente et doit être aboli également dans les pays pauvres qui n’ont pas subi l’esclavage.

NegroNews

Commentaires

commentaires