FRANCIS MVEMBA VISE LA PRÉSIDENCE DU CONGO

Aux Tarterêts à Corbeil-Essonnes où l’homme a grandi, il n’y avait pas trop d’opportunité pour s’en sortir. On avait que trois issues possibles : le foot, la musique ou le crime. La musique, il n’y connaissait pas grande chose, le crime ne l’intéressait pas. Il avança vers le foot et se voyait devenir un grand du football.

Tout allait bien jusqu’en 2005 où une blessure au ménisque le stoppa dans sa lancée. Il abandonna alors le foot et se consacra à l’entreprise de transport qu’il avait créé auparavant jusqu’en 2008. Inspiré par le film ‘’The lord of war’’, dans lequel le personnage principal se battait pour avoir tout ce qu’il voulait en vendant des armes en Afrique, il décide de déposer la clé et d’essayer le rêve africain.

Il se rend en Afrique principalement dans son pays d’origine la République démocratique du Congo. Pas pour vendre les armes, mais pour se faire une place de choix dans le commerce des diamants et de l’or. Il gravit les échelons un à un.

 j’ai creusé moi-même sous le sol avec une pioche, dans des endroits où on ne respire pas, plein de poussière, . J’ai attrapé le paludisme, je me lavais avec une bouteille d’eau. Et je ne mangeais que des bananes plantain pour ne pas être malade

A affirmé Francis Mvemba au journal le Parisien

En 2010, il rencontre un acheteur en Suisse qui avait déjà eu assez de problèmes avec les intermédiaires. Les deux hommes décident alors de s’associer pour mettre sur place une entreprise dénommée ‘’Eufrasia’’. Grâce à cette entreprise, ils avaient des licences et des certificats qui leur permettaient de vendre des pierres brutes en Europe.

Plus tard, l’entreprise devient productrice de diamant en achetant des appareils pour draguer le fond de mer et des bulldozers pour racler la terre ferme, dans le but de dénicher les pierres précieuses.

En 2014, devenu déjà milliardaire Francis Mvemba met en place une fondation dénommée Fondation Eufrasia dans le but de sortir le maximum d’enfants et de femmes de la rue. Mais sa vision d’impacter le maximum de personnes sur le continent le pousse à se lancer en politique avec comme ambition de briguer la présidence du Congo.

 J’ai lancé mon parti politique pour pouvoir changer plein de choses que je vois au quotidien. Le Congo est tellement riche et pauvre à la fois…avec de la bonne volonté… on peut faire des choses au Congo. L’avenir c’est l’Afrique et je veux servir mon peuple. Je vais axer mon programme sur la sécurité, mettre les gens au travail en lançant une campagne de rénovation des infrastructures, des routes. Je veux électrifier toute la RDC.

Déclare Francis Mvemba .

Ainsi, Francis Mvemba est candidat pour les élections présidentielles du Congo qui auront lieu en décembre 2018.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook