CENTRAFRIQUE: TOUADÉRA SAIT QUI DÉSTABILISE SON PAYS

 Nos souffrances, c’est à cause de la France…. Une France qui a toujours eu comme sport favori de planifier l’effusion de sang… Profiter de cela pour aller piller nos richesses… Nos ressources naturelles… C’est la France qui nous a installé dans la misère… On ne peut pas rester avec un partenaire encombrant, stérile comme la France…Avec la France, nous ne laisserons rien à nos enfants…

C’étaient quelques expressions que les centrafricains ont utilisées pour qualifier les actions de la France sur leur territoire et avaient dans le même temps loué le soutien de la Russie.

Quelques semaines après, la violence a été de retour dans la capitale centrafricaine et 16 personnes sont mortes lors d’un affrontement entre un groupe armé et les forces de sécurité.

Lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision France 24, le président de la Centrafrique Mr Touadéra est revenu de long en large sur la situation que traverse actuellement le pays.

 Les ennemies de la paix continuent leurs œuvres de déstabilisation de cette nouvelle démocratie qui s’installe.

Pour lui, les groupes armés, et même certains politiciens sont manipulés par les ennemies de la paix.

Un agent dont le nom de code est Alpha a envoyé des messages de mobilisations de tous les groupes armés et de certains hommes politiques pour créer une plateforme de déstabilisation de l’état centrafricain… Cet Alpha continue

Les enquêtes ont évolué et le nom d’Alpha est désormais connu.

 Selon un certain nombre informations, il s’appellerait… Christophe Rénauto et éventuellement un certains Bernard Cousin … C’est eux qui aujourd’hui sont derrière cette manipulation qui touche pratiquement une bonne partie de certaines hommes politiques, une partie de la société civile et les groupes armés, heureusement que certains groupes armés qui sont dans le dispositif de l’initiative africaine n’ont pas voulu prendre le pas à cette action et ont catégoriquement refusé de s’associer à Abdoulaye Hissène… Mais ça continue… La situation de Fatima ça rentre dans ce cadre-là aussi… Cette situation était préméditée pour soulever justement cet angle confessionnel… Pousser la population à se révolter.

Visiblement, le drame centrafricain est orchestré par des réseaux qui en aucun cas ne désirent voir la fin de l’effusion du sang centrafricain.

Même si les autorités centrafricaines se sont abstenues de donner le nom des états auxquels appartiennent Christophe Rénauto et Bernard Cousin, elles ont donné un signal fort ce 30 mai 2018.

En effet lors de la cérémonie marquant la fin de la formation des nouveaux militaires centrafricains, ni la France, ni les États-Unis, ni l’Union européenne n’ont été convié à la cérémonie. dans le même temps, la Russie la Chine et plusieurs pays africains qui ont été officiellement invités.

D’après le média RFI, dans les chancelleries occidentales, on se dit « étonné » de cette décision. Un diplomate estimant « que ce choix protocolaire n’est pas dramatique, mais le symbole est important. Et si on travaille ensemble, on travaille ensemble », juge-t-il en ajoutant qu’il n’y a pas de nouvelle guerre froide en Centrafrique.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook