• Accueil
  • >
  • SANTÉ
  • >
  • L’Afrique du Sud lance un nouveau traitement contre le VIH

L’Afrique du Sud lance un nouveau traitement contre le VIH

À l’occasion de la journée mondiale contre le Sida qui a lieu le 1er décembre, les autorités sud-africaines vont mettre sur le marché un nouveau traitement contre le VIH. Le TLD, comme on le nomme, est, selon ses fabricateurs, plus efficace que les autres médicaments actuellement proposés. Ce traitement antirétroviral est, en effet, considéré comme « la manière la plus rapide de réduire la charge virale ».

« Le TLD, est bien moins cher que les traitements antérieurs, ce qui nous permettra de traiter un nombre plus important de personnes », a déclaré le ministre de la Santé, Zweli Mkhize, dans le Kwazulu-Natal, région la plus touchée par le VIH-Sida. Selon lui, ce médicament présente moins d’effets secondaires et les patients le tolèrent mieux.

Robert Matiru, directeur des opérations d’Unitaid, qui soutient financièrement la mise en pratique de ce traitement, a affirmé à l’AFP : « C’est un traitement hautement efficace qui permet une suppression bien plus rapide du virus que d’autres ». Le TLD est un médicament constitué de trois comprimés que sont le tenofovir disoproxil, le lamivudine et le dolutegravir. Les personnes atteintes du VIH-Sida devront débourser 75 dollars pour s’offrir ce traitement sur une année. Ce sont cinq millions de personnes infectées qui pourront se procurer ce médicament.

Sur les 7,7 millions de Sud-africains vivent avec le VIH-Sida seulement 4,8 millions reçoivent des antirétroviraux. Le taux de prévalence le plus élevé se retrouve dans l’intervalle des personnes âgées de 15 à 49 ans. Sur les chiffres mondiaux, l’Afrique du Sud compte 10 % des décès dû au VIH-Sida, et 15 % des nouvelles infections dans le monde ont lieu dans ce pays.

Harris DJIRO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook