• Accueil
  • >
  • SANTÉ
  • >
  • GAMBIE : VERS L’ÉRADICATION DU PALUDISME D’ICI 2020

GAMBIE : VERS L’ÉRADICATION DU PALUDISME D’ICI 2020

  • Par Olivier Clyften
  • 5 Mois
  • SANTÉ

La Gambie a fait d’énormes progrès dans sa lutte contre le paludisme. Selon Reuters, elle pourrait même devenir le premier pays d’Afrique subsaharienne à éradiquer la maladie d’ici 2020.

Selon le programme de contrôle national contre le paludisme (NMCP), le taux de prévalence de la maladie chez les enfants a chuté à 0,2% alors qu’il culminait à 4% en 2011. Quand le nombre total de malade a lui baissé de 40%, passant ainsi de 262 000 cas à 165 450 cas, exactement.

Des données assez satisfaisantes qui pourraient donner le pays vainqueur de la maladie d’ici à quelques années. Cette avancée considérable est due en partie à l’utilisation de moyens technologiques modernes, qui ont permis de collecter les données en temps réel et permettre ainsi de réagir aussitôt. C’est en tout cas ce que rapporte Mme Carla Fajardo de l’organisation catholique Catholic Relief Services.
Outre les mesures habituelles et traditionnelles de contrôle telles que les médicaments antipaludéens, les moustiquaires imprégnées d’insecticide et le traitement par pulvérisation d’insecticide dans les maisons, la Gambie a su utiliser la technologie pour ralentir la maladie.

Selon Balla Kanteh, le directeur du NMCP, la Gambie s’est fixée pour objectif d’arriver à 0 cas de paludisme d’ici 2020. Une réussite pour ce petit pays d’à peine deux (2) millions d’habitants, qui devrait en inspirer plus d’un.

L’Afrique étant le continent le plus touché par le paludisme, il est donc urgent que les gouvernements prennent des mesures capables d’éradiquer de manière significative, la maladie. Notons que la région du Sahel, reste la plus affectée par le paludisme en Afrique subsaharienne. C’est aussi une région très pauvre du continent, où plusieurs problèmes socio-politiques sont présents. Le paludisme est l’une des principales causes de décès en Afrique subsahrienne et tue un enfant toutes les deux minutes. C’est dire de l’urgence de la situation, qui devrait être prise à bras le corps par les autorités du continent.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Etudiant Journaliste, Blogueur. Passionné de lecture et de sport (Football, Judo, Boxe). Gabonais, j'ai une Licence en Lettres Modernes Option Littérature, civilisation et culture française et francophone.

  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook