• Accueil
  • >
  • TIC
  • >
  • Royaume-Uni : Échec des contrôles de reconnaissance faciale de passeport sur les peaux noires

Royaume-Uni : Échec des contrôles de reconnaissance faciale de passeport sur les peaux noires

Lorsqu’il a lancé un nouveau service de vérification des passeports, le Bureau de l’intérieur britannique s’est rendu compte qu’il avait du mal à gérer certaines nuances de peau, a révélé un rapport publié mercredi dans le New Scientist.

« Le gouvernement britannique a mis en place un système de détection des visages pour son service de vérification des photos d’identité, tout en sachant que la technologie ne fonctionnait pas bien pour les membres de certaines minorités ethniques », révèle le magazine scientifique anglais dans un article mis en ligne le 9 octobre.

La technologie de reconnaissance faciale n’a pas réussi à reconnaître les caractéristiques de certaines personnes à la peau très claire ou foncée. Le problème était devenu évident lors des essais du service. Le gouvernement britannique affirme que les utilisateurs peuvent annuler la vérification automatisée si nécessaire.

La reconnaissance faciale mappe les caractéristiques d’une personne à partir d’une image numérisée par ordinateur ou d’un flux en direct. Les résultats sont ensuite comparés à une base de données contenant des cartes faciales préalablement créées pour trouver une correspondance.

Les documents publiés dans le cadre d’une demande d’accès à l’information reconnaissent que le Home Office savait que son système avait du mal à cartographier les visages de certaines minorités ethniques. Conscient du problème, il a néanmoins décidé de lancer le service.

« Des recherches ont été menées auprès d’utilisateurs appartenant à un large éventail de groupes ethniques. Elles ont révélé que les personnes à la peau très claire ou très foncée avaient du mal à fournir une photo de passeport acceptable », ont-ils indiqué. « Cependant, la performance globale a été jugée suffisante pour être déployée ».

Le département britannique de l’intérieur a déclaré qu’il souhaitait que le processus de téléchargement d’une photo de demande de passeport soit simple. Il a ajouté qu’il essaierait d’améliorer le système. D’autres systèmes de reconnaissance faciale et de suivi du visage sont en cours de développement pour résoudre le problème.

Ce n’est pas la première fois que l’utilisation de la reconnaissance faciale par le Bureau des passeports pose problème. La photo d’un jeune homme noir a récemment été rejetée car elle confondait ses lèvres avec une bouche ouverte, selon l’Evening Standard.

En conséquence, Joshua Bada a été informé que sa candidature avait été refusée, car il devait donner une expression simple et une bouche fermée – ce qu’il avait effectivement fait.

« La technologie de reconnaissance faciale ne reconnaît généralement pas les personnes ayant certains tons de peau », déplore le New Scientist qui rappelle également que « Google a dû s’excuser en 2015 lorsque son application de photos a confondu un couple noir à des gorilles ».

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook