• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • PATRICE TALON DE RETOUR SUR PARIS POUR UN NOUVEAU « CHECK UP »

PATRICE TALON DE RETOUR SUR PARIS POUR UN NOUVEAU « CHECK UP »

Le président béninois Patrice Talon est reparti à Paris pour un “contrôle de routine” après avoir subi deux opérations chirurgicales lors d’un premier séjour en France début juin, a-t-on appris jeudi auprès de la présidence.

Patrice Talon « a indiqué aux membres du gouvernement à la fin du Conseil des ministres de mercredi 28 juin qu’il se rendait en France pour faire le point avec ses médecins suite à ses récentes opérations et qu’il serait de retour dans moins d’une semaine », explique-t-on à la Présidence. Le chef de l’État béninois a quitté Cotonou le même jour à 15 h (heure locale) par un vol privé. Un de ses collaborateurs a confirmé à « Jeune Afrique » que Patrice Talon devrait séjourner en France moins d’une semaine pour effectuer un « contrôle post-opératoire ». « Il sera de retour au plus tard lundi », assure-t-il.

Le 19 juin, la présidence avait annoncé dans un communiqué que M. Talon avait subi deux opérations chirurgicales à la prostate et à l’appareil digestif lors de son récent séjour dans la capitale parisienne, après presque un mois d’absence. Le communiqué évoquait notamment une “lésion (…) découverte à un stade précoce” dans la prostate, affirmant que l’opération avait permis “une guérison sans recours ni à la chimiothérapie, ni à la radiothérapie”, tout en évitant soigneusement d’utiliser le mot cancer. Une “complication digestive” avait entrainé une deuxième intervention chirurgicale quelques jours plus tard, toujours selon la présidence, précisant que le président était “totalement rétabli” à son retour au Bénin le 18 juin.
Son absence prolongée avait suscité une polémique au Bénin, obligeant le gouvernement à démentir des rumeurs sur son état de santé. Il est toutefois très rare qu’un président africain communique de façon aussi ouverte et détaillée sur sa santé. Ce qui demeure très souvent une question tabou en Afrique.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook