• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • Mondiaux d’athlétisme à Doha : Un athlète bissau-guinéen aide son adversaire à terminer la course

Mondiaux d’athlétisme à Doha : Un athlète bissau-guinéen aide son adversaire à terminer la course

Aux championnats du monde d’athlétisme de Doha, le public a été témoin samedi d’une scène touchante. Le coureur guinéen Braima Suncar Dabo préféré sacrifier sa course pour un de ses adversaires Jonathan Busby, originaire d’Aruba (petit État insulaire situé dans les Caraïbes), à qui les forces manquaient pour finir la course du 5000 m. Un geste de bienveillance applaudi par la foule.

« J’ai vu qu’il ne courait pas correctement, il était penché, j’ai réalisé qu’il n’allait pas finir. Je savais que je n’allais pas battre mon record personnel, alors quand j’ai réalisé cela, il était préférable de viser l’objectif principal, qui était de terminer la course. Mes pensées étaient de l’aider à terminer, c’est le but de la course », raconte Braima Dabo.

Jonathan Busby, officiellement disqualifié pour avoir bénéficié de l’aide d’un autre athlète, s’est effondré sur la piste et a été placé dans un fauteuil roulant par le personnel médical. « Tout athlète dans cette situation ferait la même chose », a déclaré Dabo, avant d’ajouter : « C’était quelque chose de normal d’aider quelqu’un d’un autre pays, parce que [Busby] représentait également son pays. L’objectif principal était de représenter mon pays le mieux possible, et je suis heureux de pouvoir aider l’autre type ».

Busby et Dabo sont les seuls athlètes de leur pays aux championnats du monde. Ils ont participé à des invitations spéciales qui permettent aux pays ne disposant pas de programmes d’athlétisme solides d’envoyer un athlète aux championnats, même si cet athlète ne répondait pas aux normes de qualification.

Tous deux ont fini en plus de 18 minutes, un temps anecdotique, mais sous un standing ovation du stade Khalifa saluant ce geste de fair-play. Une image très belle, emplie de fair-play, mais qui rappelle à quel point les conditions dans lesquelles se déroulent ces épreuves sont éprouvantes.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook