• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] LA CHAÎNE CAMEROUNAISE « AFRIQUE MEDIA » SCELLÉE APRÈS AVOIR ACCUSÉ LA FRANCE ET LES ÉTATS-UNIS

[POLITIQUE] LA CHAÎNE CAMEROUNAISE « AFRIQUE MEDIA » SCELLÉE APRÈS AVOIR ACCUSÉ LA FRANCE ET LES ÉTATS-UNIS

La chaîne camerounaise « Afrique Média » basée au Cameroun a été mise sous scellée après avoir informé la population sur l’origine du financement de Boko Haram lors d’une émission du 1 février 2015.

La chaîne « Afrique Média » se veut avant tout d’être une chaîne panafricaine, de ce fait lors de son émission « débat panafricain » des accusations contre la France et les États-Unis seront tenues.
Selon les convives, ces deux grandes institutions seraient les sources qui soutiendraient Boko Haram.
En effet, lors des dernières émissions, les invités issus avant tout de différents bords, politique, universitaires et de la société civile avaient ouvertement déclaré que la France et les États-Unis fournissaient Boko Haram en matériels.

La chaîne panafricaine « Afrique Média »sera suspendue pour avoir diffusé des «accusations non justifiées, de nature à porter atteinte à l’image et à l’honneur des personnalités, d’institutions et de pays étrangers ».
Les invités avaient affirmé que François Hollande et Washington servaient de couverture, dans le but de ne pas ébruiter des plans malfaisants à l’encontre de l’Afrique. », ou encore que « la France sous-traite avec les États-Unis afin d’équiper Boko Haram en armement »

Les accusations des invités lors de l’émission ne venaient qu’alimenter certaines rumeurs qui circulaient déjà à Yaoundé et sur les réseaux sociaux à ce sujet.
Dans une autre émission, «Le mérite panafricain», des intervenants affirmaient que «c’est la CIA qui informe Boko Haram au Nigeria».
C’est suite à ces différentes déclarations que la chaîne « Afrique Média » se verra scellée en application de la décision prise le 4 juin 2015 par le Conseil national de la Communication (CNC) de suspendre la chaîne pour un mois.

Les présentateurs de l’émission « le mérite panafricain » seront aussi suspendus pour six mois par le CNC pour ces propos violents et réguliers contre la France et à ses plus hautes institutions.
Outre ces accusations, ces journalistes muselés, ne cessent de dénoncer des stratégies malveillantes pour l’Afrique.

Malgré cette décision de justice les camerounais et bien d’autres panafricains ne se veulent sûrement pas belliqueux aux vues des pays étrangers cités, mais demandent simplement que, des nids de guêpes et des nids de vipères aspic cessent d’être alimentés.

Les bureaux d’Afrique Média ont été fermés à Yaoundé, le 6 août 2015. Mais la chaîne continue d’émettre depuis Douala, où sont basés ses locaux.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook