LA SANTÉ DES FEMMES NOIRES EST EN DANGER

  • Par NegroNews
  • 19 Jours
  • SANTÉ

Près de 80% des produits capillaires destinés aux femmes noires contiennent des produits chimiques liés au cancer, à l’infertilité et à l’obésité, selon une étude :

  • Jusqu’à 78% des défrisants contiennent des produits chimiques perturbateurs hormonaux appelés parabènes
  • Les parabènes ont été associés au cancer, au gain de poids et à la réduction de la masse musculaire
  • Jusqu’à 78% contiennent également des phtalates qui prolonge la durée de conservation des produits
  • Les phtalates sont associés au cancer du sein, de l’ovaire et à la ménopause précoce
  • On pense que les femmes noires utilisent de tels produits pour répondre aux normes de beauté sociale

 

  • LES FEMMES NOIRES : SUREXPOSEES ET SOUS-PROTEGEES

 

Des recherches antérieures suggèrent que les femmes noires sont plus susceptibles d’utiliser des produits capillaires défrisants et hydratants pour essayer de respecter les normes de beauté sociale. De ce fait, « les femmes noires sont [forcément] surexposées et sous-protégées ».

Les résultats suggèrent en outre que les produits capillaires destinés aux femmes noires contiennent jusqu’à 45 produits chimiques perturbateurs hormonaux, qui ne sont généralement pas répertoriés sur leurs étiquettes.   

Tous les produits contiennent au moins un parfum, qui a déjà été décrit comme « benders de genre » en raison de leur croissance encourageante d’une poitrine pour les hommes.

Les plus mauvais agents ont été trouvés dans les lotions pour les cheveux, les stimulateurs de racines et les produits défrisants. Il est dit que les lotions prétendent hydrater, tandis que les stimulateurs de racine sont censés encourager la croissance et la force de cheveux.

L’auteur principal, Jessica Helm, du Silent Spring Institute, au Massachusetts, a déclaré ceci: « Les produits chimiques dans les produits capillaires et les produits de beauté en général sont pour la plupart non testés et largement non réglementés. »

Janette Robinson Flint, de l’organisation à but non lucratif Black Women for Wellness, a ajouté: « Les femmes noires sont surexposées et sous-protégées contre les produits chimiques toxiques. »

« Cette étude est la preuve que les produits capillaires sont une source importante de produits chimiques toxiques et que nous devons supprimer ces risques pour protéger la vie des femmes noires et prévenir les dommages. »

 

  • UTILISER DES PRODUI8TS NATURELS ET BIOLOGIQUES

 

Les chercheurs espèrent que leurs résultats conduiront à un étiquetage plus clair des ingrédients sur les produits.

Ils encouragent également les fabricants de produits capillaires à fabriquer des cosmétiques plus sûrs.

En attendant, les scientifiques conseillent aux gens de réduire leur exposition aux produits chimiques en recherchant des produits sans parabène et sans parfum.

Les gens devraient également choisir des produits à base de plantes ou organiques, ajoutent-ils.

 

  • COMMENT LA RECHERCHE A-T-ELLE ETE REALISEE ?

 

Les chercheurs ont analysé 18 produits capillaires commercialisés auprès des femmes noires.

Ces produits étaient constitués de traitements à l’huile chaude, de vernis anti-frisottis, de conditionneurs sans rinçage, de stimulateurs de racines, de lotions capillaires et de défrisants.

Les produits susmentionnés ont été choisis sur la base d’une enquête réalisée en 2005 auprès de 301 femmes vivant à New York. Les femmes noires participantes à l’enquête, représentaient plus de la moitié du total et utilisaient ces six produits le plus souvent.

Les chercheurs ont testé les produits pour 66 produits chimiques.

Les résultats ont été publiés dans la revue Environmental Research.

Source :

http://www.dailymail.co.uk/health/article-5660253/Nearly-80-hair-products-aimed-black-women-contain-chemicals-linked-cancer.html


Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook