CLAUDE MAKÉLÉLÉ VEUT ENTRAÎNER LES LÉOPARDS DU CONGO

Ayant pris sa retraite depuis 2011, le francais d’origine congolaise, Claude Makélélé est devenu entraineur l’année qui a suivi sa fin de carrière de footballeur international. Du PSG en tant qu’entraineur adjoint à l’AS Eupen, en passant par SC Bastia et Swansea City, l’ancien milieu défensif a déjà ajouté 6 bonnes années à son CV en tant que coach. C’est sans doute ce qui booste depuis quelques années son envie de prendre en charge la sélection des Léopards, l’équipe nationale de la République Démocratique du Congo, son pays d’origine où il a vu le jour.

« J’ai toujours été disponible pour entraîner les Léopards », a confié Makélélé dans une interview accordée à la chaîne « YouTube Tshangu TV.

Si l’ancien défenseur du PSG affiche sa disponibilité d’entraîner ses jeunes frères de l’autre coté du Congo, il ne cherche pas pour autant à forcer les choses.
« Je ne cherche pas. Si ça venait, je dirais oui avec certaines conditions. Je pense qu’on a une génération de jeunes dans notre pays qui est exceptionnelle », a poursuivi l’ancien.

Celui qui entraine aujourd’hui l’AS Eupen, club évoluant en D1 Belge, n’attend donc que l’appel de la Fédération congolaise de football association (Fecofa) pour mettre son plan en marche afin de faire peut-être des Léopards, ce qu’ils n’ont jamais été.

Claude a donc envie d’aider ce pays qui pourtant n’avait pas faire pareil quand il avait besoin de ce dernier.
« Depuis mon jeune âge, la première des choses que mon père avait fait, c’était d’appeler le Congo pour dire que j’ai mon fils qui peut jouer chez les léopards. Malheureusement, j’ai été négligé. Et, à partir de là, Papa m’a encouragé à poursuivre mon chemin tout simplement. », a complété Claude.

Et comme plusieurs d’autres fils du continent que l’Afrique a négligés et que l’Europe n’a pas tardé à récupérer, CM avec son talent exceptionnel, n’a pas tardé avant de trouver chaussure à son pied.
« C’est de là que la sélection française a sauté sur l’occasion. Merci parce qu’ils ont cru en moi. Ils m’ont aidé à devenir ce que je suis, malgré mon statut de réfugié congolais. Ce qu’il faut savoir, c’est que j’ai toujours porté ce drapeau dans mon sang. Ça a toujours été une fierté » disait-il toujours au micro de Tshangu TV.

Aujourd’hui âgé de 45 ans et devenu entraîneur, Claude Makélélél a mis une croix sur le passé et voudrait faire passer l’amour qu’il a pour son pays d’origine avant tout ce qu’il peut lui reprocher. L’homme a donc décidé d’apporter sa pierre à l’édifice congolaise, déclarant ouvert à entraîner cette équipe en qui, il trouve beaucoup de potentiels.

Les autorités congolaises se rachèteront-elles en saisissant cette opportunité que leur offre Mister Makélélé ?
La lenteur de l’opération depuis l’annonce du franco-congolais, fait planer des doutes, mais on reste en attente.

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook