YAYA TOURÉ, DE L’ÉNERGIE À REVENDRE

  • Par Sonia KALET
  • 7 Mois
  • SPORT

Yaya Touré c’est la puissance, l’intelligence de jeu, la technique. Le bien nommé « Gnégnéri », ce qui signifie ‘’prier Dieu en tagbana’’ (dialecte parlé en Côte d’Ivoire). Natif de Bouaké, ce jeune footballeur de 35 ans n’a pas fini de surprendre par son incroyable talent.

Il suit d’abord les traces de son frère Kolo Touré et fait ses premiers pas à l’ASEC d’Abidjan de Jean-Marc Guillou, puis, comme bon nombre des pensionnaires de l’Académie, c’est en Belgique, à Beveren, qu’il découvre l’Europe.

C’est d’abord au poste de milieu défensif qu’il brille, à l’Olympiakos le Pirée de 2005 à 2006 club avec lequel il découvre la Ligue des champions. Lors d’une double confrontation face à l’Olympique lyonnais, il se signale au public français. Il débarque à Monaco la saison suivante.

Fini d’évoluer devant la défense : trop de technique, trop de talent, Gnégnéri joue 10 et régale. Il marque et fait marquer. L’Ivoirien continue sa progression linéaire et débarque à Barcelone.

Là, il côtoie Pep Guardiola, avec lequel il entretient une relation amour-haine, mais il est l’un des hommes de base de la saison 2008-2009 au cours de laquelle le club blaugrana réalise un sextuplé inédit. Au Barça, Yaya Touré voyage entre le poste de milieu défensif et celui de défenseur central, mais l’éclosion de Busquets va accélérer son départ sous d’autres cieux.

À Manchester City, Yaya s’exprime mieux. Saison 2013-2014, l’Ivoirien, positionné en 10, s’éclate, marque vingt buts en Premier League tout en distribuant neuf passes décisives, et remporte son deuxième titre de champion d’Angleterre.

Avec les Éléphants de Côte d’Ivoire, il devient capitaine après la retraite nationale de Drogba, Touré réussit enfin à être sacré champion d’Afrique en 2015 après deux finales de CAN perdues.

En quête de nouveau challenge, le milieu de terrain ivoirien quitte le Manchester City et évolue désormais à l’Olympiacos en Grèce après huit années de bons et loyaux services. Club qu’il avait rejoint en 2010. Là-bas, l’ancien joueur du FC Barcelone est devenu un cadre lui qui a notamment remporté le titre en Premier League en 2012, 2014 et 2018.

 

Opri Avérroèse Kalet

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook