• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] UN MANUEL SCOLAIRE PARLE DES ESCLAVES COMME DES IMMIGRANTS VENUS TRAVAILLER AUX ÉTATS-UNIS

[SOCIÉTÉ] UN MANUEL SCOLAIRE PARLE DES ESCLAVES COMME DES IMMIGRANTS VENUS TRAVAILLER AUX ÉTATS-UNIS

Roni Dean-Burren, maman d’un garçon de 15 ans a halluciné lorsqu’elle a découvert que le livre de géographie de son fils parlait des esclaves venus d’Afrique comme des immigrants venus travailler aux États-Unis. La légende indiquait : « La traite négrière atlantique entre les années 1500 et 1800 ont apporté des millions de travailleurs de l’Afrique au sud des États-Unis pour travailler sur l’agriculture plantations. « 

Cette photo a alarmé Roni Dean-Burren qui de suite a posté la photo envoyée par son fils et une vidéo sur les réseaux sociaux en détaillant ses plaintes contre le contenu d’un manuel de géographie de McGraw-Hill, la société d’édition de l’éducation qui a publié le texte en question.

maxresdefault

Avec les réseaux sociaux pour seules armes, la jeune mère a réussi à déclencher une polémique aux États-Unis au sujet de ce manuel scolaire. La vidéo a comptabilisé plus de 1,5 million de vues et des dizaines de milliers de personnes ont exprimé leur indignation sur les médias sociaux.

L’éditeur n’avait pas d’autre choix que de reconnaître son erreur après Roni Dean-Burren ait commencé à donner des interviews à plusieurs médias. La société a publié des excuses officielles sur sa page Facebook et a promis de reformuler la partie controversée du manuel.

« Un examen attentif du contenu à révéler que notre langue dans cette légende ne traduit pas adéquatement que les Africains ont tous été contraints à travailler contre leur gré en tant qu’esclaves. Nous croyons que nous pouvons faire mieux pour communiquer sur ces faits plus clairement, nous mettrons à jour cette légende pour décrire l’arrivée des esclaves africains aux États-Unis comme une migration forcée et souligner qu’ils ont été réduits en esclavage.  » a publié l’éditeur sur sa page facebook.

Les modifications seront apportées dans la version numérique du manuel et dans la prochaine version imprimée.

Pour la mère de Coby,  c’est une maladresse  » inadmissible et dangereuse «  . Roni Dean-Burren sait de quoi elle parle. Après avoir été professeur d’anglais durant 11 ans à l’école publique de Pearland, que fréquente son fils, elle est doctorante en art du langage à The University of Houston. Pour elle, le pouvoir des mots ne peut être sous-estimé.

« Assimiler les esclaves aux travailleurs et leur arrivée aux États-Unis comme de l’immigration, relèverait «  d’une histoire révisionniste « , explique alors Roni Dean-Burren au Washington Post.

Roni Dean-Burren est assez mitigée quant à l’issue de cette histoire. En effet, elle explique que peu d’étudiants utilisent la version numérique. Le manuel dont dispose son fils est une version de l’année 2016 et que la prochaine version papier ne sortira sûrement pas avant dix ans.

En attendant, David Levin, le directeur de la maison d’édition propose aux clients qui utilisent actuellement le livre de remplacer le manuel par un autre réimprimé comme il se doit, ou bien « de mettre un autocollant sur la légende en question ».

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video