• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ]  TOTAL LANCE LA PRODUCTION D’UN NOUVEAU PROJET GÉANT EN ANGOLA

[SOCIÉTÉ]  TOTAL LANCE LA PRODUCTION D’UN NOUVEAU PROJET GÉANT EN ANGOLA

Le projet CLOV représente un investissement de 7 milliards de dollars. La production doit atteindre 160.000 barils par jour fin 2014.

En temps et en heure, et même avec un peu d’avance : le projet géant CLOV de Total en Angola a commencé à produire ses premières gouttes de pétrole ce mercredi, au lever du soleil. Un démarrage très attendu, qui doit contribuer à la croissance de la production promise par le groupe pétrolier à l’horizon 2017, de 2,3 à 3 millions de barils par jour. Avec des réserves de 500 millions de barils, ce projet à 7 milliards de dollars doit permettre d’extraire 160.000 barils par jour (b/j) dès la fin 2014. Total, qui en est l’opérateur, en détient 40 % aux côtés de Statoil (23,3 %), Esso Angola (20 %), et BP (16,7 %). La société angolaise Sonangol est concessionnaire de la zone.
CLOV est emblématique à plus d’un titre. C’est le quatrième pôle de production du fameux « Bloc 17 », qui se situe à 140 kilomètres au large de Luanda, et dont la production a démarré en 2001 avec Girassol, suivi en 2005 par Dalia, puis par Pazflor en 2011. « Avec CLOV, le Bloc 17 deviendra le premier centre de production de Total dans le monde, et le premier en Afrique, tous opérateurs confondus », indique Guy Maurice, Directeur Afrique pour l’Exploration-Production. Le Bloc 17 produira au total 700.000 b/j, soit 280.000 b/j pour le groupe français, qui est désormais, et de loin, le premier opérateur dans le pays.

Une plate-forme nouvelle génération
Il s’agit aussi d’une vitrine technologique pour Total, qui a investi dans une plate-forme de traitement flottante (FPSO) de plus de 300 mètres de long, pour exploiter les hydrocarbures extraits par 34 puits de production, sous 1.100 à 1.400 mètres d’eau, sur une surface de 400 kilomètres carrés, « quatre fois la surface de Paris », commente Guy Maurice. En particulier, l’utilisation de pompes dites « multiphasiques » représente une innovation majeure : ces pompes permettent de recomprimer ensemble plusieurs fluides différents, et de leur fournir la pression nécessaire à la production. « Courantes en surface mais utilisées pour la première fois à 1000 mètres de fond, ces pompes permettent de s’éloigner davantage du FPSOet d’étendre la zone de production », explique Guy Maurice. CLOV exploite ainsi quatre champs différents, Cravo, Lirio, Orquidea, et Violeta – qui constituent son acronyme.
Enfin, le projet se veut exemplaire sur le plan du contenu local avec 10 millions d’heures de travail effectuée en Angola – à comparer avec 1 million seulement pour Girassol.
L’Angola, un « pays central » pour Total
Alors que Total a récemment lancé une fronde contre la hausse des coûts, CLOV n’a pas été concerné, les contrats ayant pour la plupart été signés en 2010 avant que les dérives inflationnistes n’affectent les grands projets pétroliers. Ce dernier sera au contraire très rentable : à pleine capacité, il apportera 1,5 milliard de dollars de cash flow supplémentaire à Total. Le groupe a en revanche revu à la baisse les coûts d’un autre projet géant dans le pays, Kaombo, qu’il a lancé il y a deux mois et qui doit prendre la relève du Bloc 17 avec une production de 230.000 b/j à partir de 2017.
« L’Angola est pour le groupe un pays central, où il est agréable de travailler, compte tenu de la volonté politique claire des autorités de développer leurs ressources « , affirme Guy Maurice. En Afrique subsaharienne, c’est, avec 180.000 b/j en 2013, le deuxième pays pour Total derrière le Nigeria (261.000 b/j). Outre le développement de Kaombo, Total y va lancer ce mois-ci des forages d’exploration dans le bassin de la Kwanza, où il fonde de grands espoirs sur les couches dites « antésalifères ».

Anne Feitz (Les Echos)

Source : http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0203559905461-total-lance-la-production-dun-nouveau-projet-geant-en-angola-1012180.php

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook