• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] RÉUNION : LE CRÉOLE POUR LUTTER CONTRE L’ÉCHEC SCOLAIRE

[SOCIÉTÉ] RÉUNION : LE CRÉOLE POUR LUTTER CONTRE L’ÉCHEC SCOLAIRE

Apprendre à la fois le français et le créole dès l’école maternelle, puis continuer après le CP, c’est possible. C’est même l’objectif d’une expérience menée depuis un an dans trois sites de l’académie réunionnaise. Le recteur Mostafa Fourar s’est rendu la semaine dernière au Port dans deux des écoles concernées, pour y rencontrer élèves, enseignants et parents.

D’abord dans la classe bilingue de l’école maternelle Pauline-Kergomard, où le recteur a rappelé que « la prise en compte du créole à l’école vise à lutter contre l’illettrisme et l’échec scolaire ». Il est formel : « Les classes bilingues ou bilangues permettent aux enfants de faire la différence entre le créole et le français » malgré la ressemblance des deux langues.

Puis M. Fourar s’est rendu dans l’école élémentaire Francis-Rivière, juste à côté, dans la classe de CP (cours préparatoire). Il s’agit d’une classe « bilangue » où un professeur itinérant, spécialisé dans l’enseignement de la langue régionale, intervient deux fois par semaine.

L’académie réunionnaise compte actuellement vingt classes bilingues en maternelle, où le temps d’enseignement est réparti à égalité entre français et créole. Ces classes scolarisent 476 élèves. D’autres projets sont en cours pour ouvrir de nouvelles classes.

Dans l’ensemble de l’enseignement primaire (120 230 écoliers), environ 3 000 élèves étudient le créole d’une manière ou d’une autre. En secondaire, ils sont près de 700 (330 en lycées et 365 en collèges), ce qui fait un total d’environ 3 700 jeunes qui suivent un enseignement de langue et culture régionale à La Réunion.

Source : clicanoo.re

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook