• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] LE RACISME, MISS FRANCE 2014 « PRÉFÈRE EN RIRE »

[SOCIÉTÉ] LE RACISME, MISS FRANCE 2014 « PRÉFÈRE EN RIRE »

Elle vient de débuter sa tournée : plateaux télés, radios, interviews… Vont bientôt s’enchaîner les déplacements en province et les apparitions publiques. « Elle ne nous appartient plus, ma fille nous a échappé », plaisante Frédéric Coquerel, le père de Flora, élue, samedi 7 décembre, Miss France 2014. Une année de rêve à l’horizon pour la jeune femme de 19 ans. Pourtant, une minorité de personnes ne se reconnaît pas dans la nouvelle représentante de la nation. En cause : sa couleur de peau, trop noire – la mère de Flora Coquerel est béninoise.

Depuis l’élection de la jeune femme, des internautes cachés derrière leurs pseudonymes inondent les réseaux sociaux et les forums d’insultes et de propos racistes. « Le métissage est le cancer de la race blanche », « C’est quoi encore ce laideron soi-disant Français ? », « Putain, une négresse », « Moche et pas représentative de la France »… La liste, hélas, est encore longue.

Frédéric Coquerel assure que sa famille, installée à Morancez, en Eure-et-Loir, « n’est pas touchée par tout ça et n’y prête pas attention ». Lui préfère retenir « les nombreux coups de téléphone de toute la France pour féliciter » sa fille. Le père n’a pas l’intention d’accorder de l’importance à ces commentaires, ni d’en tirer des conclusions sur la société française. « Laissons ce genre de choses au niveau où elles sont, c’est tellement simple d’insulter les gens sur Internet, assure-t-il. Il n’y a pas de racisme en France, seulement des actes racistes isolés. »

Le racisme, c’est la première fois que Flora Coquerel y est confrontée. « Je n’y prête pas attention, jure-t-elle. Avec une émission aussi médiatisée, je savais bien que j’allais être critiquée, même pour ma couleur de peau. » Pourtant, « je ne vais pas porter plainte, je préfère en rire. Ils sont libres d’avoir leurs opinions », avance la jeune Miss, oubliant que les propos racistes ne sont pas une opinion mais un délit, passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

« UNE MINORITÉ »

Miss France 2014 peut compter sur le soutien de sa consoeur de l’an 2000 : Sonia Rolland. « On en a parlé, c’était la seule Franco-Africaine avant moi, explique Flora Coquerel. C’est toujours une minorité qui fait énormément de bruit alors que je plais à la majorité des Français. » Miss France 2000 a rappelé, dans Le Nouvel Observateur, qu’elle a reçu à l’époque près de 2 700 lettres d’insultes.

Frédéric Coquerel s’étonne quand même de cet élan d’animosité envers sa fille. « C’est juste une reine de beauté qui a participé à un divertissement, pas une politicienne ou je ne sais quoi », déplore-t-il. Il se veut un brin fataliste. « Cela me fait penser au foot. Quand ils perdent, il n’y a que des Noirs. Mais quand ils gagnent c’est black, blanc, beur. »

Le père aurait préféré que l’on évoque le parcours de sa fille, son élection et ses projets. « Elle est métisse, le met en avant et l’assume, confie-t-il. Elle veut aller au bout de ses convictions, s’investir pour l’insertion des femmes au travail et l’alphabétisation des enfants. » Il ne se fait pas de souci : « Le soufflé finit toujours par retomber. »

L’agenda de Miss France, lui, ne va pas désemplir. Mais que M. Coquerel se rassure, sa fille a « prévu de revenir à la maison pour les fêtes ».

Source : Le monde .fr
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/12/13/le-racisme-miss-france-2014-prefere-en-rire_4333766_3232.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook