• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE CONDAMNÉE À VERSER 80 000 EUROS POUR AVOIR VOLÉ L’IDÉE D’UN ÉTUDIANT SÉNÉGALAIS

[SOCIÉTÉ] LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE CONDAMNÉE À VERSER 80 000 EUROS POUR AVOIR VOLÉ L’IDÉE D’UN ÉTUDIANT SÉNÉGALAIS

Début avril 2015, la société générale a été condamnée à payer 80.000 euros de dommages et intérêts à un ancien étudiant sénégalais pour « parasitisme »: la banque se serait largement inspirée de l’un de ses projets qu’il leur avait présenté.

En 2003,  Keba DIOP, 29 ans est fraîchement diplômé de l’école supérieure de commerce (ESC) de Toulouse. Il vient d’inventer un projet, « Transcomptes », qui permet aux immigrés africains d’ouvrir simultanément un compte bancaire en France et dans leur pays d’origine. C’est un étudiant brillant qui représente son école au concours étudiant des créateurs d’entreprise et remporte le prix de l’Innovation. Mieux, certaines banques semblent s’intéresser de près à son idée.

Lors de son stage à la Société Générale en 2004, cet étudiant de l’école de commerce ESC Toulouse a proposé une idée tellement bonne à son employeur… que celui-ci l’a reprise à son compte après son départ.

En effet, trois ans après la fin de son stage, un cadre du groupe Société Générale, qui aurait nié avoir eu tout contact avec l’étudiant, lance le projet «Votre banque ici et là-bas» qui reprend en partie le principe de fonctionnement du Transcompte. Ce cadre a reçu le prix de l’innovation pour avoir lancé sur le marché le produit révolutionnaire.

C’est à ce moment là que Keba Diop a décidé de se lancer dans une bataille judiciaire pour concurrence déloyale avec cette institution du CAC 40. Il a évalué son préjudice à 15 millions d’euros. La banque remporte la première manche de la bataille, en 2012. Mais la procédure d’appel condamne la banque à 80.000 euros de dommages et intérêts. C’est alors la Société Générale qui contre attaque et décide de se pourvoir en cassation.

Début avril 2015, La cour de cassation confirme le jugement en appel : la banque est définitivement reconnue coupable de parasitisme et doit verser 80.000 euros à l’ancien étudiant, devenu depuis ingénieur entre le Sénégal et la France.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video