• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • KENYA : FORTES TENSIONS À QUELQUES HEURES DE LA PRÉSIDENTIELLE

KENYA : FORTES TENSIONS À QUELQUES HEURES DE LA PRÉSIDENTIELLE

Alors que nous sommes à quelques heures du jour-j des élections présidentielles prévues demain jeudi 26 Octobre, la tension est à son comble dans les grandes villes et l’incertitude du lendemain règne. Les outils de dissuasion de la police ne suffisent plus pour maîtriser les manifestantsqui refusent de participer à l’élection de demain, suivant l’appel au boycotte de l’opposant Raila Odinga qui a exhorté ses partisans à s’assurer que le vote de ce jeudi n’ait pas lieu, faute de transparence et de réformes exigées par l’opposition. Le pouvoir en place invite par contre le peuple à aller aux élections.

La commission électorale est tenue entre le maintien de l’élection et le renvoi. La cour constitutionnelle de son côté reconnait qu’il sera difficile d’organiser un vote crédible. Le président de Cour suprême, David Maraga a convoqué ce mercredi matin une audience d’urgence pour trancher un recours demandant qu’on stoppe l’élection, comme le souhaite également certaines ONG internationales. Cette même Cour Suprême qui avait annulé en raison d’irrégularités de procédure, le votedu 08 août remporté officiellement par Kenyatta avec 1,4 million de voix.

La semaine dernière, les partisans de l’opposant ont perturbé au moins trois événements officiels, au cours desquels certains membres du personnel de la commission électorale ont été grièvement blessés, d’après la police.

Spécialiste du Kenya, Nic Cheeseman juge la coalition divisée. « Certains leaders pensent à la présidentielle 2022 et aimeraient que les choses se calment. La Nasa essaie peut-être de se mettre en position de force et voir comment on réagit autour d’elle », analyse-t-il. Vivement que tout se passe bien le jour du scrutin.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook