• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] ISRAËL : EXPULSION DE MILLIERS D’AFRICAINS EN COURS

[SOCIÉTÉ] ISRAËL : EXPULSION DE MILLIERS D’AFRICAINS EN COURS

Le gouvernement israélien a lancé sa première série d’expulsions d’immigrants africains dans la nuit de dimanche à lundi. Quelques centaines de sud Soudanais dont le statut de réfugié a été annulé par une décision de justice ce mois-ci, et qui ont été amenés à l’aéroport de Ben Gourion en direction de Djouba.

Le gouvernement a décidé dans un premier temps d’expulser 1 500 Sud-Soudanais et 2 000 Ivoiriens en situation irrégulière, après avoir reçu le feu vert de la justice.

Près de 62 000 immigrants, venus principalement du Soudan et d’Erythrée sont entrés en Israël via la frontière avec l’Egypte depuis 2006. Alors que les organisations humanitaires revendiquent leur droit à la reconnaissance d’un statut d’exilés, le gouvernement israélien les considère comme des chercheurs d’emploi. Cependant le visa qui leur est accordé ne leur permet pas de travailler.

Dans le quartier de l’ancienne gare routière située au sud de Tel-Aviv, le parc Lewinsky s’est progressivement transformé en camps de réfugiés à ciel ouvert. Aucun abri n’est prévu, des centaines d’hommes attendent dans le parc. Ibrahim explique : « J’ai quitté mon pays, le Darfour, en raison du conflit, mon village a été attaqué, je n’ai pas eu d’autre choix. Je suis venu chercher la paix en Israël ; mais le problème est qu’ils refusent de nous donner un visa de travail. Donc on attend toute la journée dans le parc que quelqu’un nous propose un petit boulot, ce qu’on appelle ici un ‘tchic tchac work’. Au début ce fut très dur de se retrouver dans ces conditions : seul, sans logement, sans eau, sans nourriture ; mais on s’y fait… »

Pour ces migrants, c’est la grande désillusion. Tous fuyaient des conditions de vie difficiles, des conflits ou crise économique…

Depuis le mois de mai, la tension est montée entre les habitants du quartier et les réfugiés. Des manifestations anti-immigrants se sont multipliés et les attaques physiques ont augmenté. A plusieurs reprises, des centaines d’Israéliens ont marché à travers les quartiers sud de Tel Aviv an chantant des slogans appelant à l’expulsion des Noirs, des magasins ont été saccagés, des migrants ont été menacés et quelque fois tabassés.

Source : citizenside.com

[ad#ad-adsente-texte-1]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook