R. KELLY INCULPÉ DE 10 CHEFS D’ACCUSATION D’ABUS SEXUEL

La star du R&B, R. Kelly, a été inculpée de 10 chefs d’agressions sexuelles graves impliquant quatre victimes présumées, a déclaré ce vendredi, Kim Foxx, avocat du comté de Cook, dans la ville américaine de Chicago.

Début d’une décente aux enfers ?

Pendant plus de deux décennies, le chanteur américain R. Kelly, a été poursuivi pour des accusations d’inconduite sexuelle. On prétendait qu’il contrôlait les femmes dans une atmosphère de culte. Il était lié à une sextape infâme. Rien de tout cela ne lui faisait vraiment obstacle. Jusqu’à ce vendredi 22 février où tout a basculé à Chicago. Après des semaines de mise en examen, l’artiste et producteur afro-américain a été officiellement inculpé.

Les autorités l’ont accusé de sévices sexuels aggravés impliquant quatre victimes, dont trois mineures, selon l’avocat de l’État du comté de Cook, Kim Foxx. Une agression sexuelle criminelle aggravée peut entraîner une peine de trois à sept ans de prison pour chaque chef d’accusation. L’artiste dont le vrai nom est Robert Kelly, devra répondre à 10.

« Cela faisait 30 ans », a déclaré Jim DeRogatis, le journaliste musical qui a été parmi les premiers à documenter les allégations contre M. Kelly. Le chanteur, âgé de 52 ans, a été jugé sous 14 chefs de pornographie enfantine et finalement acquitté en 2008.

Mais dans les années qui ont suivi, le monde qui l’entoure a changé. Le mouvement #MeToo a balayé le pays. Alors que les conséquences des abus commis par les prêtres catholiques sont intactes, des lois sur la limitation des actes sexuels impliquant des enfants ont été créées ou, dans des États comme l’Illinois, totalement abolies. Les femmes qui avaient peur de se faire entendre ou qu’on ne croyait pas sont de plus en plus entendues.

50 nuances du king Kelly

Mme Foxx a déclaré que les événements liés aux accusations portées par M. Kelly s’étendent de 1998 à 2010. Trois des victimes avaient entre 13 et 16 ans au moment des faits.

Les procureurs ont déclaré que M. Kelly avait eu des relations sexuelles orales et sexuelles avec les trois autres victimes, qui avaient toutes moins de 17 ans et étaient trop jeunes pour y consentir légalement.

Kelly, qui s’est rendu à la police à Chicago vendredi soir, doit comparaître devant le tribunal samedi pour une audience sur le cautionnement. En cas de condamnation, l’interprète de I Believe I Can Flyencourt une peine maximale de sept ans d’emprisonnement pour chaque chef d’accusation. Il est associé à des accusations d’abus, de manipulation et de rencontres inappropriées avec des filles et des jeunes femmes depuis plus de deux décennies.

Son avocat, Steven Greenberg, s’est entretenu ce vendredi pendant plusieurs minutes avec les journalistes, affirmant avec acharnement l’innocence de M. Kelly et accusant le procureur de la République de succomber à la pression publique en portant plainte contre lui. À un moment donné, il a prétendu que toutes les femmes accusant M. Kelly mentaient.

« M. Kelly est fort, il a beaucoup de soutien et il va être acquitté de toutes ces accusations », a-t-il déclaré.

Après tant d’années d’accusations, M. Kelly est devenu la cible de toutes les attentions après la diffusion du documentaire « Surviving R. Kelly » sur le site de Lifetime en janvier. La série en six parties comprenait le témoignage de plusieurs femmes qui ont accusé la chanteuse de violences remontant aux années 1990.

Une pièce à conviction décisive

Le célèbre avocat Michael Avenatti a révélé la semaine dernière qu’il avait obtenu une vidéo montrant M. Kelly en train de coucher avec une fille de 14 ans et l’avait remise au bureau du procureur de l’État du comté de Cook à Chicago. Il a déclaré que M. Kelly et la fille se réfèrent à son âge à plusieurs reprises dans la vidéo, qui dure plus de 40 minutes.

Vendredi, l’avocat a expliqué que la vidéo décrivait le sexe oral, vaginal et anal et que M. Kelly urinait avec la fille. M. Avenatti a déclaré, à un moment de la séquence, que la jeune fille regardait une vidéo pornographique sur un écran, qui montrait M. Kelly avec une autre jeune femme.

Kelly a été acquitté en 2008, mais des allégations d’inconduite sexuelle l’ont suivi pendant une grande partie de sa carrière. Il y a plus de 20 ans, le magazine Vibe a remis en question un acte de mariage selon lequel la chanteuse Aaliyah avait 18 ans quand elle s’est mariée avec M. Kelly.

En fait, elle avait 15 ans à l’époque et le mariage a été annulé. M. Greenberg a soutenu que M. Kelly ne savait pas qu’elle était mineure à l’époque. Aaliyah est décédée dans un accident d’avion en 2001.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook