[POLITIQUE] JOSEPH KABILA AGACÉ PAR FRANÇOIS HOLLANDE

Joseph KABILA paraît de plus en plus agacé par son homologue français, François HOLLANDE. Celui-ci, on le sait, pose des conditions à sa venue au Sommet de la francophonie, en octobre, à Kinshasa.

François HOLLANDE viendra-t-il en octobre à Kinshasa pour le Sommet de la francophonie ? La décision du nouveau locataire de l’Élysée serait conditionnée à une réforme de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), qui garantirait la transparence des futures élections provinciales, et au jugement des « vrais coupables » dans l’affaire Floribert CHEBEYA (ce dernier aurait été assassiné par des proches de KABILA).

Le 7 juillet, lors d’une réunion de haut niveau dans la capitale, le chef de l’État congolais a confié à ses collaborateurs qu’il ne se sentait pas tenu d’obtempérer à ces demandes françaises. « De toute façon, j’ai la guerre à l’Est », a-t-il ajouté. Le conflit du Nord-Kivu pourrait lui servir de prétexte pour proposer un report du sommet… Signe de cette fermeté : le lendemain, le 8, le journaliste belge Thierry MICHEL, qui venait présenter son film sur l’affaire CHEBEYA, s’est fait refouler de l’aéroport de Kinshasa. Aussitôt, Paris a « regretté profondément » cette décision.

« Coup de bluff »

« La Francophonie, c’est surtout la France. Si le président français ne venait pas à Kinshasa, nous pourrions nous interroger sur l’opportunité du sommet », convient un haut responsable politique congolais proche de Kabila. Dans les milieux diplomatiques, on préfère plutôt parler de « bras de fer » et de « coup de bluff » entre Paris et Kinshasa. Avec un espoir : « Que les choses bougent en septembre. » C’est en tout cas ce qui est ressorti de l’entretien entre Abdou Diouf, secrétaire général de l’OIF, et Aubin MINAKU, président de l’Assemblée nationale congolaise, le 11 juillet, à Bruxelles. Deux jours plus tôt, Abdou DIOUF avait été reçu à l’Élysée par François HOLLANDE. Qui a rappelé ses exigences pour envisager un déplacement à Kinshasa. « La balle est dans le camp congolais », conclut une source proche de ce dossier.

Source : jeuneafrique.com

[ad#ad-adsente-texte-3]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

1 Commentaire

  1. Les africains n’ont aucun interet dans ce genre de rassemblement au contraire c’est les francais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook