• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • Plus fort que le Covid-19, le « Catalogue Challenge » s’impose comme le renouveau la scène musicale gabonaise

Plus fort que le Covid-19, le « Catalogue Challenge » s’impose comme le renouveau la scène musicale gabonaise

Le concept initié par le rappeur Lestat Xxl vient de clôturer la semaine écoulée en apothéose. Deux artistes gabonais de renom (ou pas) et chacun déroulant au fil des minutes des morceaux de son répertoire, le tout diffusé en direct sur le réseau social Facebook devant une foule d’internautes. Tel est le concept qui a tenu en haleine les fan de rap gabonais particulièrement et les mélomanes en général, tout au long de la semaine qui vient de s’achever. L’initiateur du projet ne compte pas s’arrêter là, au vu des chiffres affolants et du succès retentissant que son projet a connu. C’est pourquoi il a également lancé le “Track Challenge”, destiné à promouvoir les langues vernaculaires du pays.

Alors que l’épidémie de coronavirus et les dégâts humains qu’elle cause cristallise les attentions depuis plusieurs mois, le paysage artistique vient de connaître un vent nouveau qui a soufflé sur un secteur en léthargie. À l’origine de cette secousse qui a bousculé le monde du rap gabonais, le rappeur Lestat Xxl, qui a inauguré le “Catalogue Challenge”. Un concept simple, importé des États-Unis (berceau du hip-hop, ndlr) qui consiste pour deux artistes, mis face à face, à interpréter en direct sur un réseau social donné (en l´occurrence Facebook), des titres de leurs répertoire musicaux respectifs, pour le plus grand bonheur d’une audience composée exclusivement d’internautes.

Lestat Xxl a lui-même ouvert le bal en s’opposant à un autre géant du rap gabonais, Koba Building. Puis d’autres artistes ont emboîté le pas jour après jour, notamment les chanteurs R’n’b, Latchow et J-Rio ou encore la nouvelle génération représentée par Tris et Rodzeng, pour ne citer que ceux-là. Au bout de 5 actes pour un duel entre dix artistes au total, le “Catalogue Challenge” a démontré qu’il n’était pas un feu de paille, puisque dimanche 3 mai 2020, il a marqué l’un des plus grands coups de l’histoire du rap gabonais et même africain.

En effet, l’acte 6 du concept a réuni deux monuments de la scène artistique nationale : Lord EKOMY NDONG, le “Poète Nègre” et Franck Ba’Ponga connu aussi sous le nom de “l’Animal”. Un duel au sommet ! Autant dire que les étoiles étaient alignées pour en faire un événement majeur. Et les chiffres hallucinants autour de celui-ci corroborent cette affirmation. Passé au crible par nombres de professionnels du numérique et du digital, les statistiques de la joute entre l’Animal et le Poète en ont fait incontestablement l’événement en direct le plus regardé de toute l’histoire de la toile gabonaise, toute catégories confondues.

“Catalogue Challenge Acte VI”, événement tenu en Prime Time à 20h (au Gabon, 21h en France) sur Facebook, c’était entre autres : 13.000 personnes connectées pour plus de 400.000 interactions. Selon le décompte fait par le journaliste Freddy KOULA MOUSSAVOU, sur Twitter le hastag #EkomyvsBaponga a fait plus de 2 200 tweets, occupant ainsi la troisième place des tendances sur le réseau social en France. Du jamais vu sous le ciel virtuel gabonais. Même pas pour l’adresse à la nation des voeux de nouvel An par Ali BONGO et Jean PING en 2019 sur leurs pages respectives.

Mais ce n’est pas tout. L’acte 6 du “Catalogue Challenge” n’était pas qu’un événement artistique ou un divertissement, mais également un événement caritatif. En effet, l’un des sponsors du concept, avait promis de reverser 500f CFA à l’orphelinat Herman de Port-Gentil (Ogooué-Maritime, est du Gabon), pour chaque nouveau “j’aime” sur sa page officielle. À en croire le quotidien national “l’Union”, là encore, explosion des chiffres : 7.784 nouveaux “j’aime” en une soirée, ce qui représente plus de 3 millions de francs CFA au profit des orphelins. On n’aurait pas pu faire mieux avec un dîner de charité !

Bref, le concept est colossal et son succès, monumental ! À telle enseigne qu’il semblerait que le “Catalogue Challenge” suscite désormais plus d’attente et d’enthousiasme que les points de presse quotidiens du Copil, dont il permet d’ailleurs d’oublier sinon relativiser le temps d’un instant, les chiffres toujours plus alarmants. Il marche si bien que les regards commencent à se tourner vers le Gabon en dehors de nos frontières, puisque des blogueurs et youtubeurs camerounais en parlent déjà sur les réseaux sociaux, consacrant davantage la place importe que cet événement prend au fil des confrontations. C’est face au succès de l’événement le plus attendu hebdomadairement au Gabon (tous les dimanches), en temps de confinement, le concepteur, Lestat Xxl et son équipe, ont lancé depuis jeudi 7 mai 2020, le “Track Challenge”, destiné aux artistes en herbes désireux de se faire davantage connaître du grand public.

D’aucuns des spécialistes du domaine ont toutefois déploré le peu d’intérêt que les canaux de diffusion classiques portent à ce concept et au succès qu’il engrange, étant donné le profil de l’audience (15-35 ans) et l’heure du show qui coïncide avec la diffusion du journal télévisé national. C’est donc pour souligner le déficit dans la prise en compte de la culture dans les politiques publiques que les observateurs ont pointé le manque à gagner pour les diffuseurs et les publicitaires. Dans tous les cas, rien n’est perdu car il n’est pas trop tard pour mettre à profit le “Catalogue Challenge” pour revaloriser le secteur de la culture, mis depuis trop longtemps maintenant de côté. Le rendez-vous est donc pris chaque jeudi et dimanche pour respectivement le “Track Challenge” et le “Catalogue Challenge”, qui ont bien démontré qu’ils peuvent, au delà de divertir, permettre de fédérer les jeunes et les moins jeunes autour d’une véritable union sacrée, que les politiques appellent vaille que vaille de leurs vœux.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video