• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • MORT DE ZAKARIA TOURÉ À LA PRISON DE TROYES : UNE MARCHE POUR LA VÉRITÉ

MORT DE ZAKARIA TOURÉ À LA PRISON DE TROYES : UNE MARCHE POUR LA VÉRITÉ

Incarcéré depuis ce début janvier, le jeune Zakaria Touré, 21 ans, n’a pas survécu à une crise convulsive dans la maison d’arrêt à Troyes. Il décède le jeudi 21 février à l’hôpital de Troyes. Une autopsie a eu lieu lundi à l’institut médical de Reims, mais aucun élément n’a permis de comprendre l’origine du décès de Zakaria Touré. Le samedi 27 avril, prochain, une marche blanche est organisée en sa mémoire, mais aussi et surtout pour avoir des réponses et faire la lumière sur les réelles causes de décès du jeune homme troyen. Dans un article publié le 27 février 2019, L’Est éclair relate les faits.

Le 19 février dernier, alors qu’il est incarcéré à la maison d’arrêt de Troyes, Zakaria a une crise de convulsion. Il est transféré aux urgences du centre hospitalier de Troyes lorsque, trois heures plus tard, il est atteint par les mêmes symptômes. Zakaria ne se contrôle plus. Les poignets pour partie entravés, il se débat au point que plusieurs personnes de l’équipe médicale sont blessées. Puisque personne ne parvient à la maîtriser, les fonctionnaires de police sont alertés. Lorsque l’équipage passe les portes de l’hôpital, Zakaria a reçu plusieurs doses de médicaments qui ne l’ont pas calmé. Les policiers font alors usage de leur Taser en mode contact.

Après une scène d’une grande confusion, il paraît apaisé, mais quelques instants plus tard, il est terrassé par une crise cardiaque. Les dégâts sont irréversibles. Zakaria meurt deux jours plus tard à l’âge de 21 ans. Depuis, le parquet de Troyes a ouvert une information judiciaire pour « recherche des causes de la mort » et l’Inspection générale de la police nationale a conclu à une utilisation du taser « conforme aux usages ». Mais depuis, le magistrat instructeur refuse de recevoir la famille.

Que des questions sans réponses, la famille Touré souhaite avoir des réponses et faire la lumière sur la mort de leur fils : Zakaria, a-t-il été pris en charge comme un patient ou comme un détenu ? Les traitements qui lui ont été administrés ont-ils provoqué la crise cardiaque fatale ?

‘’ Sans savoir, il nous est impossible de faire notre deuil. Notre frère nous a quittés, ce n’est pas une raison pour refermer le dossier. Il n’est pas question d’accuser qui que ce soit, simplement de savoir comment et pourquoi notre frère a perdu la vie. On a clairement l’impression qu’on nous cache des éléments déterminants. Mardi, le procureur de la République a accepté de nous rencontrer, mais nous n’en savons pas beaucoup plus. Simplement, que le retour des investigations médicales prendra du temps.’’ , explique la famille Touré.

La marche pour la vérité, est prévue pour ce samedi 27 avril à 14 h, le point de départ est la place de l’hôtel de ville à Troyes. ‘’ Nous ne baissons pas les bras. Sans violence, nous voulons savoir et nous saurons. Alors le long travail de deuil qui nous attend pourra commencer.’’.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook