MOÏSE KATUMBI INTERCEPTÉ A L’AÉROPORT

Alors qu’il se rendait à Moscou pour savourer la cérémonie d’ouverture de la coupe du monde 2018, le président du Tout-puissant Mazembé et premier opposant au régime de Joseph Kabila, Moïse Katumbi a été intercepté à l’aéroport de Zaventem en possession d’un passeport sémi-biométrique non valide et considéré comme un faux papier.

En effet, les passeports semi-biométriques de son pays avaient été retirés par le ministère congolais des Affaires étrangères.

Mais, grâce à la diligence des autorités aéroportuaires belges, en lieu et place d’être refoulé, Moïse Katumbi a pu avoir un permis de séjour.

Moîse Katumbi a fait comprendre qu’il a eu à faire une demande de passeport qui n’a pas reçu d’issue favorable de la part de l’ambassade de la RDC à Bruxelles. Pour lui, cet incident est une manœuvre du pouvoir en place qui instrumentalise l’état à sa guise.

Très fâché, Moïse Katumbi a posté ceci sur son compte Twitter :

Encore une fois, #Kabila use de son pouvoir finissant pour tenter en vain de m’affaiblir. Ma demande de passeport avait été refusée sans raison. Mon passeport est désormais retiré du système. #Kabila confirme sa faiblesse & son ridicule acharnement.

Du coup, on se demande si Moïse Katumbi pourra revenir au pays pour prendre part aux élections. La situation que vit cet ancien proche de Kabila rappelle le passé récent de l’actuel président béninois Patrice Talon.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook