• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Miss France 2019 : « Jamais nous n’avions vu défiler autant de chevelures afros et on aime ça ! »

Miss France 2019 : « Jamais nous n’avions vu défiler autant de chevelures afros et on aime ça ! »

Comme nous, vous avez été nombreux à suivre le concours Miss France 2019 présenté sur TF1 ce Samedi dernier 15 Décembre 2018. Cette année près de 50% des Miss était Noires ou métisses.

Comme nous, vous avez été ravis de vous apercevoir qu’un bon nombre de Miss afro-descendantes étaient avant tout couronnées de leur magnifique chevelure naturelle.

Bien évidemment les Miss des DOM nous ont époustouflés par la beauté de leurs cheveux mais nous avons également été agréablement surpris par les autres chevelures bouclées, crépus, frisées lorsque sont apparues à l’écran les Miss Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Pays-de-Loire ou encore Limousin.

Sur Twitter, ce n’est évidemment pas passé inaperçu :

Pourquoi c’est important ?

 

Parce que le mythe de la population française blanche aux cheveux lisses, s’il n’est pas encore enterré doit désormais être bien dilué. Les concours tels que Miss France permettent de mettre en avant la beauté de cette diversité et force à ouvrir les yeux volontairement fermés d’une partie de la nation.

De plus cela permet de mettre en relief un autre problème, la nécessité de coiffeurs capables de coiffer tous les types de chevelures sur les plateaux TV mais également au quotidien, dans les salons de coiffures ou au sein des entreprises.

Pas comme avant

En effet, beaucoup de coiffeurs ne maîtrisent que le cheveu caucasien et il est grand temps que cela change.

Certains entrepreneurs ont d’ailleurs bien compris le problème comme le souligne ici la fondatrice de Hairty (qui sera lancé en 2019), première place du concours MoneyGram Afrique Community Awards : « Il est important que les employeurs réalisent que la population française et donc tous leurs salariés et collaborateurs n’ont pas le même type de cheveux. Les salariés aux cheveux afros et frisés doivent avoir le droit, comme leurs collègues de se faire coiffer sur leur lieu de travail entre midi et deux, eux aussi ! »

Pour revenir au concours, ce fût un challenge important à relever pour le comité Miss France qui a dû faire appel à une multitude de coiffeurs pour  coiffer des cheveux non européens.

C’était essentiel, car lors des années précédentes beaucoup de cheveux afros c’était retrouvés complètement dénaturés lors de la finale du concours au grand dam des internautes qui s’en souviennent et avaient la crainte que l’histoire se répète :

On se souvient l’année dernière de la grande polémique avec Miss Martinique 2018 qui avait reproché au comité Miss France de lui avoir lissé les cheveux contre sa volonté.

Toutefois, cette année, plusieurs Miss ont tenu tête et décidé de garder leur afro à l’instar de la Miss Nord-Pas-de-Calais Annabelle Varanne (sœur du footballeur Raphaël Varanne) qui tenait « vraiment » à garder son volume et exigeait des coiffeurs qu’ils ne lui aplatissent pas les cheveux.

 

Ne serait-ce pas là le début d’une nouvelle ère révolutionnant les concours de beauté et la prise en compte de la diversité du peuple de France ?

Dans tous les cas, nous aime ça et on le souligne !

NN

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook