• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Comment le milliardaire américain, Georges Soros compte soutenir la restitution des œuvres de l’Afrique ?

Comment le milliardaire américain, Georges Soros compte soutenir la restitution des œuvres de l’Afrique ?

Les fondations “Open Society“ (créées par George Soros en 1984) ont annoncé, le 9 novembre dernier à l’occasion du Forum de Paix de Paris, une aide de 15 millions de dollars pour renforcer les efforts visant à restituer des objets culturels piliers sur le continent africain. Dans son communiqué, Soros a déploré la violence coloniale et expliqué les objectifs de son appui financier aux « réseaux et organisations qui s’efforcent de rendre à l’Afrique le patrimoine qui est le sien et lui revient de droit ».

Patrick Gaspard, président des fondations, dit être fier « d’appuyer un mouvement visant à rectifier des erreurs historiques, dans le cadre de notre mission pour faire advenir une justice réelle ». L’argumentaire repose sur des exemples tels que les « raids militaires et atrocités commises à Magdala, en Namibie et au Nigeria, parmi tant d’autres ».

La directrice de la culture et des arts des fondations, Rashida Bumbray, insiste sur l’importance de garantir l’accès de tous à son propre patrimoine et de maintenir cet accès ouvert pour les générations futures. La Fondation insiste sur son écoute prioritaire des besoins de l’Afrique, et favorisera toute forme de suivi et de rencontres avec des experts.

Les financements d’Open Society iront ainsi aux juristes, archivistes et directeurs de musées africains pour soutenir le développement de leur expertise sur la question des restitutions. Tandis qu’en Europe, les fonds seront dédiés « à stimuler le débat sur le sujet, en s’assurant que les voix africaines soient représentées », explique Mme Bumbray.

George Soros, né le 12 août 1930 à Budapest, ou György Soros, est un financier milliardaire américain d’origine hongroise. Il est devenu célèbre pour ses activités de spéculation sur les devises et les actions, qui ont marqué l’histoire des bourses de valeurs puis par ses activités de philanthropie.

Prince KHALIL

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video