LE MEURTRE DE NIA WILSON QUI CHAMBOULE LES ETATS-UNIS

Hier, personne ne connaissait son nom. Aujourd’hui, anonymes et stars d’Hollywood rendent hommage à Nia Wilson.

Nia Wilson, une jeune afro-américaine de 18 ans, est morte le Dimanche 22 juillet à San Francisco, après avoir été poignardé par John Lee Cowell, un jeune homme blanc de 27 ans. Selon les dires de ses proches, l’assassin souffrait, entre autres de bipolarité et de schizophrénie, ce dernier, semble-t-il vivait seul dans la rue.

Patientant, à un arrêt de bus, Nia Wilson était accompagnée de sa sœur lorsque Cowelle a surgi de nulle part pour commettre son crime, tuant sur le coup la jeune femme et blessant grièvement sa sœur. Selon des témoins de la scène, les jeunes femmes n’avaient à aucun moment tenté de narguer l’homme. Ce qui fait dire à bon nombre de personnes que cet assassinat, n’est ni plus ni moins qu’un crime racial.

Nia, avant d’être victime elle-même ce de qui pourrait donc se confirmer être un crime de haine à cause de sa couleur de peau, a aussi été témoin de la mort d’une de ses connaissances, Reggina Jefferies, pour les mêmes raisons en 2016.

Nia Wilson était passionnée par le rap, la jeune femme avait posté plusieurs chansons sur Youtube. Des aspirations que ne pourra pas mettre en œuvre cette femme fauchée en pleine jeunesse.

Cet assassinat réveille une Amérique toujours ébranlée par les violences de Saint-Louis l’an passé, et montre que le chemin est encore long. Encore long pour que les afro-américains ne vivent plus dans cette peur d’être attaqués, njuriés ou salis pour leur couleur de peau.

La famille de Nia Wilson a publié un communiqué, demandant à ce que ce meurtre soit requalifié comme crime de haine. Ce que se refuse pour le moment la justice qui ne dispose encore d’aucun élément pour avérer cette thèse.

Dans un contexte racial plus que sensible actuellement dans les États-unis de l’ère Trump, la mort tragique de cette jeune femme a ému la communauté noire, dénonçant un crime raciste sur les réseaux sociaux sous le #SayHerName [HashTag faisant originellement référence aux Noirs victimes de violences racistes de la part de la police]. Ce meurtre a été violemment condamnée par les autorités publiques, le chef de la police de la ville ayant décrit cette agression comme « l’une des attaques les plus horribles qu’il ait constaté en trente ans de métier. L’émotion suscite la même réaction d’émotion sur les réseaux sociaux, mais c’est la colère qui domine, les internautes condamnant cette attaque comme un crime racial et demandant à ce que cela soit considéré comme une circonstance aggravante.

La polémique risque d’enfler alors que de nombreuses stars comme Reese Witherspoon, Beyonce, Viola Davis, Bruno Mars, Sophia Bush ou Brie Larson, ont rendu hommage à Nia Wilson sur Instagram. Le procès de M. Cowel, accusé de meurtre au premier degré, devrait agiter une Amérique sous tension se retranchant dans des mouvements communautaires.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook