LE GHANA, LE PREMIER EXPORTATEUR D’OR EN AFRIQUE

L’Afrique possède la moitié des réserves d’or mondial. En 2018, le Ghana a produit 158 tonnes d’or. Une hausse de 15 % par rapport à l’année précédente qui fait du pays le premier producteur d’or du continent africain d’après rapport de la Banque mondiale. Le Ghana détrône ainsi l’Afrique du Sud, qui occupe désormais la troisième place. La mine d’or tarkwa exploitée par la société Gold Fields est la plus importante du pays.

Anciennement appelé Gold Coast, la Côte de l’or, avant l’indépendance en 1957, le Ghana a toujours figuré parmi les premiers pays producteurs d’Afrique. Ces dernières années, la production était de 130 tonnes par an. En 2017, le Ghana a rattrapé l’Afrique du Sud grâce à deux effets cumulés : d’un côté, la mise en exploitation de deux nouvelles mines, et de l’autre, l’essoufflement régulier de la production sud-africaine.

En 2018, il devient le premier producteur du continent, devant le Soudan et l’Afrique du Sud. Des projets sont en vue dans le secteur. L’ouverture de la première raffinerie d’or du pays est prévue pour la mi-2019. Rien ne semble résister au Ghana qui collectionne les bons points économiques.

Le sous-sol ghanéen ne semble pas avoir encore livré tout son potentiel. La réussite du secteur aurifère tient aussi à une réorganisation complète ces dernières années et à un meilleur contrôle des opérateurs. De nombreux mineurs illégaux, venus de Chine et de Russie notamment, ont dû cesser leurs activités ces dernières années.
Le Ghana n’est pas le seul pays en Afrique de l’Ouest d’extraction d’or. Le Mali et le Burkina Faso sont également des pays d’importants producteurs d’or qui attirent des investisseurs.

Au niveau de la production mondiale, la Chine est en tête suivie de l’Australie, des États-Unis d’Amérique et de la Russie.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook