GABON : LA SAISIE MUSCLÉE DES BIENS DE JEAN PING

Un huissier de justice est arrivé chez l’opposant gabonais Jean Ping en présence de forces de l’ordre pour lui signifier la saisie de ses biens vendredi 13 octobre 2017 – sa résidence et une dizaine de voitures- dans une affaire datant de 2015 l’opposant à un proche de la présidence.

La visite de l’huissier chez Jean Ping fait suite à la condamnation en avril 2015 de M. Ping à verser 600 millions de FCFA (914.692 euros) de dommages et intérêts à Hervé Patrick Opiangah, conseiller à la présidence, pour « diffamation ».

Le 12 janvier 2015, au moins 300 jeunes avaient vandalisé la résidence de M. Ping qui avait accusé M. Opiangah d’être un « homme de main » du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et d’être à l’origine de l’attaque.

Les comptes bancaires de Jean Ping avaient été gelés en novembre 2015 dans le cadre de cette même affaire. C’est donc cette affaire qui a repris vendredi le 13 octobre selon un témoin joint chez l’opposant ce matin : « C’est un huissier de justice qui est venu avec des éléments de la police encagoulés. Il est venu faire une saisie de la maison du président. L’huissier se présente en disant qu’il va tout saisir. On est au pays de Marlboro ».

Un délai d’un mois a été donné à l’opposant avant que ses biens ne soient vendus aux enchères. Jean-Rémy Batsantsa, avocat de Jean Ping, analyse cette descente musclée de l’huissier au domicile de Jean Ping, rival malheureux d’Ali Bongo à la présidentielle du 27 août 2016 : « C’est absolument grave. Ce que nous allons faire, nous les avocats de Monsieur Ping, c’est que nous allons regarder attentivement tous ces actes et nous allons voir s’il y a lieu de les contester mais nous allons, de toute façon, les contester. Nous savons bien que les tribunaux sont aux ordres du pouvoir, mais nous irons quand même devant les tribunaux. C’est sans doute là un moyen pour eux d’essayer de réduire les capacités d’action de Monsieur Ping, en ce sens que l’on veut l’asphyxier, financièrement, de façon qu’il ne puisse plus avoir les moyens de mener sa résistance et son combat », a-t-il déclaré.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook