• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • La France l’a enfin décidé, le Franc CFA sera remplacé par l’Eco

La France l’a enfin décidé, le Franc CFA sera remplacé par l’Eco

Les présidents de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, et de la France, Emmanuel Macron, ont annoncé samedi lors d’une conférence conjointe, le changement de la monnaie d’Afrique de l’Ouest, le franc CFA. Elle sera remplacée par l’Eco en 2020 et enregistrera quelques réformes.

Dans le cadre d’une visite officielle en Côte d’Ivoire, le président français Emmanuel Macron et son homologue ivoirien Alassane Ouattara ont tous deux acté le changement du franc CFA qui changera de nom en 2020. Cette réforme prendra en compte certaines mesures qui sont censées rendre l’économie ouest-africaine moins tributaire de la France.

En effet, le compte d’opération de la monnaie à la Banque de France, qui représente 50 % des devises de change, sera supprimé. Aussi, les représentants français siégeant au sein des instances de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), vont être retirés.

Malgré ces changements majeurs, la monnaie gardera certains de ses aspects fondamentaux. Effectivement, l’Eco conservera une parité fixe avec l’Euro et c’est toujours la Banque de France qui devra assurer sa garantie de convertibilité. Cependant, des chefs d’États tels qu’Idriss Deby et Patrice Talon, ainsi que des activistes comme Kemi Seba, appellent à une remise en cause globale. Ce changement dans la structure monétaire doit pour l’heure concerner les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine : la Côte d’Ivoire, le Mali, le Burkina Faso, le Togo, le Bénin, la Guinée-Bissau, le Sénégal et le Niger.

À long terme, le Ghana devrait être une cible de cette monnaie. Mais le Nigeria par contre, qui représente à lui seul 60 % du PIB de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), semble trop puissant pour changer sa devise au profit de l’Eco. « Le changement intervenu est le fruit d’un opportunisme politique bienvenu. Il ne correspond pas à l’idée initiale de monnaie régionale unique, mais c’est la meilleure façon d’évoluer », affirme l’économiste Carlos Lopes.

Harris DJIRO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video