• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • ETATS-UNIS: IL TUE SON FILS DE 4 ANS CAR IL A RENVERSÉ DES CÉRÉALES

ETATS-UNIS: IL TUE SON FILS DE 4 ANS CAR IL A RENVERSÉ DES CÉRÉALES

Une mère et son petit ami ont été arrêtés après avoir battu leurs fils de quatre ans à mort pour avoir renversé des céréales. Lisa Smith, 19 ans, et Keiff King, 26 ans, ont été accusés de meurtre et autres accusations connexes.

Le rapport indique que Tahjir Smith, âgé de 4 ans, a été frappé à plusieurs reprises à la tête et au torse par sa mère et son petit ami après qu’il ait renversé ses céréales. Tahjir est devenu inconscient et c’est alors que sa mère a appelé la police.

Selon la police, ils se sont rendus au domicile vers 18h10 suite à un appel d’urgence respiratoire. Là, ils ont trouvé Tahjir qui était allongé sur le sol, mou et sans réaction. Il a été transporté à l’hôpital Abington Memorial, mais a été déclaré mort à son arrivée.

Le rapport d’autopsie préliminaire a révélé qu’à part les nouvelles blessures, il y avait d’autres blessures externes et internes telles que des fractures des côtes.

Lisa a admis que Keiff King et elle étaient en train de frapper l’enfant parce qu’il avait renversé ses céréales. Ils auraient mis le garçon au lit, et sans pantalon et sans sous-vêtements, ils l’ont frappé avec une sandale notamment. Elle a dit que son petit ami avait « frappé Tahjir à l’arrière de la tête », puis l’avait mis dans une douche brûlante et l’avait brûlé.

Le procureur du district de Montgomery, considère cet incident comme une « horrible tragédie ». Il ajoute : « C’est le visage de la violence domestique : un enfant de maternelle a été battu jusqu’à ce qu’il arrête de respirer parce qu’il a renversé ses céréales. »

Lisa et Keiff font face à de graves accusations, assorties d’une caution de 500 000 $. Des accusations peuvent encore être portées au meurtre au premier degré après l’autopsie et, s’ils sont reconnus coupables, ils seront tout les deux emprisonnés à vie.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook