DOPAGE: LE MARATHONIEN KÉNYAN, KALALEI, SUSPENDU QUATRE ANS

Le marathonien kényan Samuel Kalalei, 23 ans, a été suspendu pour quatre ans à la suite d’un contrôle positif à l’EPO, a annoncé mercredi 10 octobre l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU). Il avait subi un contrôle positif à l’EPO à l’issue du marathon de Rotterdam (Pays-Bas) en avril, une épreuve qu’il avait terminée à la 7e place, en 2 h 10 min 44 s, son record personnel.

Samuel Kalalei, âgé de 23 ans, a été testé positif à l’EPO à l’issue du marathon de Rotterdam (Pays-Bas) en avril dernier, qu’il avait terminé à la 7e place en 2h 10 min 44 sec, son record personnel. Vainqueur du marathon d’Athènes en novembre 2017, Kalalei était déjà suspendu provisoirement depuis le 4 juin et la notification de son contrôle positif.

Plusieurs Kényans commencent par être confrontés aux problèmes de dopage. En 2016, le Kenya avait failli être exclu des Jeux olympiques de Rio pour non-respect des critères internationaux en matière de lutte contre le dopage. Une loi avait été votée en urgence, et une agence de lutte contre le dopage (ADAK) avait été créée. Cela avait permis aux Kényans de participer à la compétition, mais pas de résoudre le problème.

Le pays d’Afrique de l’est fait face à un « problème grave » de dopage, a estimé en septembre dans un rapport l’Agence mondiale antidopage (AMA), qui a toutefois conclu qu’il n’existait aucune preuve de l’existence d’un dopage « institutionnalisé » au Kenya. De nombreux athlètes kényans ont ainsi été suspendus pour dopage ces dernières années, notamment la championne olympique de marathon de Rio-2016 Jemima Sumgong.

Ces cas de dopage, accompagnés parfois de soupçons de corruption se sont alors multipliés. Asbel Kiprop, 29 ans, champion olympique en 2008 et trois fois champion du monde sur 1 500 mètres a ainsi été testé positif à l’EPO en novembre 2017, alors qu’il avait été prévenu du contrôle et qu’il avait soudoyé la personne chargée du prélèvement.

Depuis, d’autres ont été pris. Outre donc le marathonien Samuel Kalalei, il y a aussi la jeune star Kipyegon Bett, ou encore Ruth Jebet, prodige kényane qui court sous les couleurs du Bahreïn.

VINCINQ ZEROWI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook