DIVORCE ENTRE LE BURKINA ET TAÏWAN

Ce jeudi 24 mai 2018, le Burkina Faso a rompu toutes relations diplomatiques avec Taïwan. C’est ce qu’on peut retenir de la déclaration du ministre des affaires étrangères du Burkina Alpha Barry.

Aujourd’hui, l’évolution du monde et les défis socio-économiques actuels de notre pays et de notre région recommandent que reconsidérons notre position…le gouvernement du Burkina Faso décide, à compter de ce jour, de rompre ses relations diplomatiques avec Taïwan…la ferme volonté du gouvernement de défendre les intérêts du Burkina Faso et de son peuple dans le concert des nations et de nouer le meilleur partenariat afin de consolider le développement socio-économique de notre pays et de faciliter les projets régionaux et sous/régionaux.

Ainsi, le Burkina Faso vient de mettre fin à une amitié ayant duré plus de deux décennies. C’était en 1994 que l’ancien président Blaise Compaoré avait noué des relations diplomatiques entre son pays et l’ile asiatique considérée par la chine comme son territoire.

Intéressé par les investissements de la chine sur le continent africain, Ouagadougou a préféré tourné le dos à Taipei pour parler le même langage que Pékin.

Le ministre des affaires étrangères Alpha Barry a fait comprendre que des dispositions seront prises dans l’immédiat pour la fermeture de l’ambassade du Burkina à Taïwan et celle Taïwan au Burkina . L’ambassadeur de Taîwan a été reçu en journée par le chef de la diplomatie du Burkina pour être informé de la décision.

De son côté, le ministre taïwanais des Affaires étrangères, M. Wu, a affirmé lors d’une conférence de presse avoir déposé sa démission :

  En ma qualité de responsable gouvernemental, je dois porter la responsabilité des politiques et j’ai finalement présenté ma démission à la présidente Tsai Ing-wen .

La Chine de son côté se réjouit de cette décision du Burkina.

Nous espérons que le Burkina Faso rejoigne la grande famille de l’amitié et de la coopération sino-africaine au plus vite.

A déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Taïwan se retrouve de plus en isolé du reste du monde. Seulement 18 états reconnaissent à présent cette île qui s’est séparée de la chine en 1949. Le seul pays africain qui la reconnaît aujourd’hui est le Swaziland.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook