• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • [CULTURE] LIVRE : « NATION, NÈGRES ET CULTURE » DE CHEIKH ANTA DIOP

[CULTURE] LIVRE : « NATION, NÈGRES ET CULTURE » DE CHEIKH ANTA DIOP

Dans Nations Nègres et Culture,  Cheikh Anta Diop dénonça avec véhémence les mensonges et les falsifications historiques africaines des valeurs de l’Egypte pharaonique. La conférence scientifique qu’il organisa au Caire en Egypte en 1974 eut un énorme succès auprès de l’Afrique et de la diaspora noire. Comme Cheikh Anta Diop a triomphé, il est catalogué d’afrocentriste, c’est-à-dire qu’il fait un racisme à rebours. Son travail remarquable sur les langues africaines est une œuvre salvatrice indéniable. La profondeur de sa pensée et de ses recherches scientifiques, la lutte pour l’indépendance réelle et la création d’un Etat fédéral continental africain dont il traça les grandes lignes à un moment où certains de nos intellectuels de l’époque égarés par un opportunisme malveillant teinté de trahison  grotesque chantaient pour plaire à une certaine Europe engluée dans ses contradictions les plus insolubles les plus graves. Une Afrique fédérée et puissante est la seule donne salutaire

 La conscience historique africaine est une nécessité obligatoire si nous voulons la Renaissance noire, nous devons être maîtres de notre destin. L’ennemi des africains, c’est leurs propres élites qui les trahissent.  Elles préfèrent servir bassement les intérêts vils de l’oppresseur pour mieux se servir eux-mêmes comme des gloutons et remplir les poches de leurs amis immédiats.

 Quand paraît en 1954 « Nations Nègres et culture » de Cheikh Anta Diop. L’écrivain noir, Aimé Césaire écrit à propos de « Nations Nègres et culture [Le livre] le plus audacieux qu’un Nègre ait jusqu’ici  écrit  et qui comptera à n’en pas douter dans le réveil de l’Afrique  » (Discours sur le Colonialisme, Paris, Présence Africaine, 1955). Le pari de Césaire, le visionnaire, était juste car comme on l’écrit sur la couverture, « avec vingt-cinq ans de recul on s’aperçoit que les grands thèmes développés dans « Nations Nègres et Culture », non seulement n’ont pas vieilli, mais sont maintenant accueillis et discutés comme des vérités scientifiques, alors qu’à l’époque ces idées paraissant si révolutionnaires que très peu d’intellectuels africains osaient y adhérer.

 L’indépendance de l’Afrique / la création d’un Etat Fédéral continental africain /l’origine africaine et négroïde de l’humanité et de la civilisation /l’origine nègre de la civilisation égypto-nubienne / l’identification des grands courants migratoires et la formation des ethnies africaines  etc., tels sont quelques thèmes principaux explorés par Cheikh anta Diop, l’historien africain le plus considérable de ce temps. »

 Ahmadou Diop

Source :

http://diop-ahmadou.com/article-nations-negres-et-culture-de-cheikh-anta-diop-66890960.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook