• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] LE CONSEIL REPRÉSENTATIF DES FRANÇAIS D’OUTRE-MER EN PLACE

[ACTUALITÉ] LE CONSEIL REPRÉSENTATIF DES FRANÇAIS D’OUTRE-MER EN PLACE

Le Conseil représentatif des Français d’Outre-mer (Crefom) a installé sa délégation en Guadeloupe. Harry Mephon en est le président. Cette nouvelle instance a pour objectif de défendre les intérêts des Guadeloupéens dans tous les domaines.
Une délégation du Conseil représentatif des Français d’Outre-mer (Crefom) en Guadeloupe, on pourrait se demander pourquoi ? Cette instance, créée au niveau national et dirigée par Patrick Karam, a en charge la défense des intérêts des originaires des outre-mers dans les domaines de la santé, du sport, de la culture, de la reconnaissance des compétences, de la lutte contre les discriminations, etc. En Guadeloupe, une délégation a été installée le 2 février et son délégué, Harry Mephon, a pour mission d’informer sur l’importance d’avoir une vue d’ensemble des mêmes problématiques. « Il faut arrêter les divergences entre les Guadeloupéens qui vivent dans l’Hexagone et ceux qui résident ici. On parle au même titre de visibilité de nos ressortissants à des postes à responsabilité, de retards structurels dans les domaines de l’éducation, du sport ou de la santé. C’est un challenge énorme. »

LA GOUVERNANCE EST INSTALLÉE

L’organisation s’est développée dans toutes les régions ultramarines avec pour objectif aussi de valoriser ces régions et leur savoir-faire. Il y a eu une première approche en juillet dernier lors d’une réunion d’information. « Nous avons abordé au sein de commissions le renforcement des capacités, l’émergence de leaders, la jeunesse… Et cela a beaucoup intéressé. » En décembre, le président du Crefom a signé une convention avec les présidents des collectivités de Guadeloupe, Jacques Gillot et Victorin Lurel. Les deux exécutifs savent que la politique menée ici a des incidences sur les Guadeloupéens vivant dans l’Hexagone et vice-versa.
Le Crefom est une autorité reconnue. « Le président François Hollande s’est engagé. Les ministres attendent les propositions du Creform » , ajoute Harry Mephon. Le nouveau délégué va lutter pour que le mot « égalité » ne soit plus un vain mot. « Une nouvelle attention se dessine. La Guadeloupe doit prendre sa place dans ce grand ensemble et au sein de l’espace caribéen. » La gouvernance est installée. Il faut maintenant travailler en réseau et faire des propositions concrètes. « Nous ne voulons prendre la place de quiconque mais proposer de nouveaux modèles.

Une partie du conseil d’administration :
Délégué : Harry Mephon.
Adjoints : Marlène Melisse, Marie-Camille Mounien, Louise Garnier, Georges Boucard, Louis Gabriel.
Secrétaires généraux : Franck Solvet, Gina Théodore, Marie-Line Pirbakas, André Attalah, Samuel Damo.

Source :

http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/societe/le-conseil-representatif-des-francais-d-outre-mer-en-place-307274.php?fb_ref=Default

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook