YANNICK NOAH PERD SON MATCH CONTRE LE FISC

Un célèbre gangster américain, des années 60 disait que « dans la vie, on n’échappe pas à deux choses : les impôts et la mort », Micky Cohen qui est connu pour ses crimes, l’est également pour ses nombreux démêlés avec le Fisc. À cette dure réalité, Yannick Noah n’en sera pas exempté. Le chanteur, qui contestait un redressement fiscal de plus d’un million d’euros portant sur l’année 1993, a été débouté fin mai par le Conseil d’État, révèle « BFM Business ».

L’ancien gagnant de Roland-Garros contestait avoir vécu plus longtemps en France qu’en Suisse pour l’année 1993, une résidence fiscale déterminante pour le paiement de ses impôts. La règle impose qu’il faut vivre plus de six mois par an hors du territoire français pour déclarer ses revenus à l’étranger. Soumis à un contrôle fiscal en 1995 comme l’avait révélé à l’époque Le Canard enchaîné, l’actuel entraîneur de l’équipe de Coupe David et de Fed Cup s’était alors lancé dans une bataille de longue haleine contre le fisc.

Noah aura tout de même gagné sur deux points. Il a tout d’abord réussi à réduire son dû à 661 457 euros, somme qu’il a déjà réglée à ce jour. Ensuite, l’administration fiscale a également déduit de son ardoise les pensions alimentaires versées à Cecilia Rhode, son ex-femme (126 000 euros par an). Par ailleurs, Yannick Noah n’aura pas à payer les pénalités (+40 %) que le fisc inflige aux contribuables faisant preuve de mauvaise foi.
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video