• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] TOGO : DÉCOUVERTE DE 5 CORPS ENFOUIS DANS LA MAISON D’UN COMMERÇANT NIGÉRIAN DANS UN QUARTIER DE LOMÉ

[SOCIÉTÉ] TOGO : DÉCOUVERTE DE 5 CORPS ENFOUIS DANS LA MAISON D’UN COMMERÇANT NIGÉRIAN DANS UN QUARTIER DE LOMÉ

C’est l’information qui défraie la chronique depuis lundi à Lomé, la capitale togolaise.

Les populations de Bè-Kpota, un quartier situé dans la périphérie de Lomé ont en effet fait une découverte macabre dimanche dernier dans la maison d’un certain M. Elder Christian Nnadozie, un commerçant d’origine nigériane.

Dans le puisard de ce dernier, les occupants du quartier ont découvert 5 corps en décomposition.

Il s’agit du corps d’une jeune femme de 25 ans nommée Djogbessi Elise, d’une autre dont on ignore toujours l’identité, d’un enfant de 10 ans et de deux corps d’hommes dont les identités sont tenus secrètes . Le forfait a été découvert par certains jeunes du quartier qui soupçonnaient le Ibo* d’avoir enlevé la jeune Djogbessi Elise, disparue et recherchée par ses parents depuis jeudi dernier.

Les faits

En effet, jeudi 15 janvier dernier, Mlle Djogbessi Kossiwa Elise dispartait subitement de son domicile situé dans le voisinage, non loin du domicile du principal suspect. Ses proches commencent alors les recherches vendredi, au lendemain de sa disparition.

commercec

Mais ironie du sort, la veille, des habitants du quartier ont vu la jeune femme entrer dans le domicile du commerçant nigérian. Alerté par ces derniers, le frère de la jeune Elise se rend directement au domicile en question pour demander des nouvelles de sa sœur.

D’après les témoins, le commerçant aurait alors catégoriquement nié avoir reçu la visite de sa victime. En colère, le frère de la victime force alors la porte de la chambre de ce dernier dans le but d’effectuer une fouille. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il découvre le soutien-gorge et le slip de sa sœur déposés sur une chaise, juste à l’entrée de la chambre à coucher du commerçant.

Le frère alerte immédiatement la police qui ne tarde pas à arriver sur les lieux. Malheureusement, les fouilles se révélant infructueuses, la police repartira bredouille. Mais les habitants du quartier ne vont pas cesser de surveiller le commerçant nigérian pour autant.

Suite à cela, durant la journée de dimanche, une odeur pestilentielle se dégageant du domicile du commerçant , suscite à nouveau des interrogations au sein du quartier. Ces derniers, avec à leur tête le frère de la victime décident de s’introduire une fois encore dans la maison du commerçant. C’est alors qu’un puisard attire leur attention car c’est de cet endroit que provient l’odeur nauséabonde.

Les habitants font appel aux sapeurs -pompiers qui viennent alors aspirer l’eau du puisard.

commerceb

C’est ainsi que le corps de la jeune femme qui semble être en décomposition estt retrouvé. Outre ce corps, 4 autres sont également retirés du puisard, entraînant la stupéfaction des habitants du quartier.

Alertées, la police et la gendarmerie arrivent sur les lieux en quadrillant le périmètre, sauvant ainsi le commerçant ibo d’un lynchage certain. Celui-ci fut sera emmené à la gendarmerie, son domicile totalement pillé et détruit, son 4×4 brûlé par les habitants en colère.

La boutique du présumé coupable qui se trouve à Akodésséwa, un marché local est également pillée puis brûlée.

Des témoins font état de la possibilité que d’autres corps déjà décomposés soient encore dans un autre puisard parce que plusieurs habits et sous-vêtements de femmes ont été encore retrouvés lundi matin dans la maison. Pour l’heure, deux puisard attendent toujours d’être vidé.

À Lomé, c’est un sentiment de colère et de révolte qui anime désormais la population depuis que l’information a été rendu publique. Ils sont nombreux à visiter la maison en ruine du présumé coupable qui est toujours entre les mains de la police.

*ethnie de la partie orientale du Nigéria

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video