• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] EBOLA : POURQUOI LA COURSE AUX VACCINS QUAND LE SÉRUM EXISTE ?

[SOCIÉTÉ] EBOLA : POURQUOI LA COURSE AUX VACCINS QUAND LE SÉRUM EXISTE ?

La fièvre EBOLA a fait à ce jour plus de 1900 morts selon l’OMS qui estime qu’il faudra plus de 9 mois pour mettre fin à la maladie.

Toujours selon l’OMS, la situation serait chaotique en Afrique de l’ouest, et le monde entier serait menacé par cette maladie, « il faut absolument se bouger ».

Un signal d’alarme fort, qui donne le sentiment que l’Organisation Mondiale de la Santé serait en train de perdre la bataille face à cette maladie.

Cependant, deux Américains et plus récemment un Britannique, ont été guéris de ce virus grâce au sérum « expérimental » des laboratoires américains Zmapp.

La question qui nous vient tous à l’esprit est la suivante : Pourquoi ce sérum n’est-il pas encore administré aux milliers d’Africains atteints par la maladie ? Pourquoi les médias continuent-ils de parler d’Ebola comme d’une maladie hors contrôle sans la moindre solution alors qu’un sérum existe déjà et a très bien fait ses preuves ?
Qu’essaye t-on de nous faire comprendre ?

Pourquoi essaye-t-on de nous faire peur ? Et provoquer chez nous, êtres humains, la panique ?

Par ailleurs, les médias traditionnels nous ont annoncé que trois laboratoires américains, britanniques et canadiens, proposeraient très bientôt des vaccins expérimentaux contre Ebola.

Pourquoi chercher un vaccin quand on a le sérum ? Sachant que l’OMS l’a dit elle même « il faudra 9 mois pour endiguer la maladie ».
Si cette maladie aura disparu dans 9 mois, pourquoi mettre la priorité sur un vaccin alors qu’on a déjà un sérum ?

La réponse est simple : 

Les lobby pharmaceutiques ne veulent ni donner, ni vendre le sérum Zmapp aux Africains mais préfèrent laisser les Africains crever et prendre le temps qu’il faudra pour fabriquer un vaccin, car si ce sérum Zmapp qui marche très bien est administré aujourd’hui, les pays africains ne vont commander au grand maximum que 10 000 boîtes et la maladie sera éradiquée. En revanche, si à là place du sérum c’est un vaccin qui est administré, il sera vivement recommandé aux Africains, voire rendu obligatoire par l’OMS. Ça fera 1 milliard de boîtes commandées pour 1 milliard d’Africains que compte l’Afrique, avec obligation d’en prendre avant de voyager, quitter l’Afrique et vous rendre par exemple en Occident.

Prenons un exemple, pour 100€ la boîte vendue à chaque pays, imaginez combien ça va coûter à l’Afrique ? Combien ça va coûter au Nigeria et ses 180 millions d’habitants ?
Ebola et Boko Haram, ou comment « sucer le sang » de la première économie d’Afrique.

Nous assistons là à une énième tentative de recolonisation de l’Afrique au niveau économique avec la complicité des organismes dit internationaux. Une prise en otage de milliers d’Africains par les lobbys pharmaceutiques pour qui tous les moyens sont bons pour se faire de l’argent.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook