• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • LE RÊVE DE DEONTAY WILDER : TUER UN ADVERSAIRE

LE RÊVE DE DEONTAY WILDER : TUER UN ADVERSAIRE

Pourtant courant des risques d’être suspendu, le boxeur américain de poids lourds Deontay Wilder a avoué sans la moindre vergogne le 1er avril 2018 une déclaration assez grave : « Je veux un mort à mon palmarès », a laissé entendre le médaillé de bronze olympique Pékin 2008.

Cette nouvelle choquante, dite un 1er avril serait elle un poisson d’avril ? 
A –t il profité en se cachant derrière cette date « excuse » pour dire tout haut ce qu’il a toujours voulu ?
Joshua-Wilder, étant le combat le plus attendu par tous les fans des deux boxeurs les plus craints actuellement, Wilder serait il entrain de faire référence à son adversaire le plus redoutable en assumant ces propos ?

Autant de questions que peuvent susciter ces aveux qu’il a repris en d’autres termes Samedi dans l’émission The Breakfast Club : « Je veux qu’il y ait un mort à mon palmarès, j’en veux un, vraiment. »

Mais l’homme de 32 ans n’ayant pas froid aux yeux dans son parlé, va encore plus loin en donnant certains détails : « Je dis toujours aux gens que quand je monte sur un ring, je suis le Bronze Bomber (le bombardier en bronze). J’ai tellement de puissance, cela sera facile pour moi d’y parvenir. Quand Szpilka (un ancien adversaire de Wilder) est allé au tapis, il ne respirait plus, je pensais vraiment que j’avais (un mort). »

Mais en attendant ce cercueil d’un de ses adversaires que le champion espère tant, il ferait mieux de se préparer peut être à rendre des comptes au Président de la WBC, Mauricio Sulaiman qui a aussitôt réagi en indiquant sur Twitter que l’Américain pourrait être sanctionné pour ces dires s’ils étaient vérifiés.

Au lendemain de cette affaire, nous attendons vivement la suite.

Séwa F. SOUROU

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook